1935-2005. L'hôpital Avicenne : une histoire sans frontières

Le 22 mars 1935, le ministre de l'Intérieur, Marcel Régnier inaugure à Bobigny l'hôpital franco-musulman. Destiné à n'accueilir que des patients maghrébins, de confession musulmane, cet établissement s'inscrit dans une politique générale d'assistance et de surveillance des premiers immigrés installés en région parisienne depuis le début du siècle. Ce livre retrace l'histoire de ce lieu pas comme les autres qui s'ouvre progressivement à l'ensemble de la population et prend le nom d'hôpital Avicenne en 1978.
Le 22 mars 1935, le ministre de l'Intérieur, Marcel Régnier inaugure à Bobigny l'hôpital franco-musulman. Destiné à n'accueilir que des patients maghrébins, de confession musulmane, cet établissement s'inscrit dans une politique générale d'assistance et de surveillance des premiers immigrés installés en région parisienne depuis le début du siècle. À l'occasion de l'anniversaire des 70 ans de cet hôpital, un livre paraît sur ce lieu pas comme les autres qui s'ouvre progressivement à l'ensemble de la population et prend le nom d'hôpital Avicenne en 1978. L'ouvrage réunit les contributions d'historiens et d'anthropologues qui retracent l'histoire singulière de cet hôpital, création de la France coloniale, et du cimetière musulman qui lui a été associé dès 1937. Des professionnels de la santé relatent leurs expériences ("L'interreligieux à Avicenne" ; "Une expérience de solidarité alimentaire" ; "Comment dire la maladie, de la richesse de travailler en plusieurs langues") et décrivent les structures originales qui fondent aujourd'hui l'identité forte de l'hôpital. Une large place est faite aux acteurs d'hier et d'aujourd'hui, au travers de citations tirées d'entretiens réalisés pour ce projet. Une exposition-dossier, en novembre, sera l'autre événement pour marquer cet anniversaire dont nous vous parlerons dans une prochaine lettre.