Vous êtes ici

Comprendre et agir contre l’antisémitisme

Lundi 18 mars 2019 de 18h30 à 21h.

Le Musée national de l’histoire de l’immigration et la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT (Dilcrah) proposent une soirée pour analyser les causes et les moyens de lutter contre l’antisémitisme.

Simone Veil taguée

Portraits de Simone Veil rénovés par l'artiste Christian Guémy (alias C215) qui avaient été tagués de croix gammées © DR

Au progamme :

18h30-19h30 : La France et l'antisémitisme : une histoire sans fin ?

Le portrait de Simone Veil barré de croix gammées, le philosophe Alain Finkielkraut insulté près de son domicile lors de la manifestation hebdomadaire des Gilets Jaunes, des dizaines de tombes juives profanées au cimetière alsacien de Quatzenheim...
La multiplication des actes antisémites sur le territoire français ces dernières semaines ne laisse de rappeler des périodes sombres de l’histoire de France. Faut-il parler d’un regain de la haine anti-juive ?
Retour sur la généalogie de l’antisémitisme dans le cadre plus large de l’histoire des racismes.

Avec :

  • Marianne Matard-Bonucci, historienne, spécialiste de l’antisémitisme au XXe siècle.
  • Vincent Duclert, historien, inspecteur général de l’Education nationale, coordinateur du Rapport de la Mission d’étude en France sur la recherche et l’enseignement des génocides et des crimes de masse (avec la collaboration de Stéphane Audoin-Rouzeau), Paris, CNRS Editions, 2018.
  • Emmanuel Debono, historien, chargé d'études à l'Institut français de l'Éducation et au Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes (ENS, Lyon).

Table ronde animée par Johanna Barasz, déléguée adjointe à la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT
(Dilcrah) et Mathias Dreyfuss, historien, chef du département des ressources pédagogiques, Musée national de l’histoire de l’immigration.

19h45-20h45 : Lutte contre l‘antisémitisme : quels moyens d’action ?

Portant sur des discours et des représentations, la lutte contre l’antisémitisme - qui est un délit puni par la loi - impose de multiples défis dans le champ de l’éducation artistique et culturelle. Des acteurs de terrain livrent leur expérience en matière de formation et de médiation autour des questions de racisme et d’antisémitisme. Car la bête immonde de la haine de l’autre, tapie dans les consciences, ne saurait être vaincue que par l’éducation.

Avec :

  • Annaïg Lefeuvre, coordinatrice de l’action pédagogique, Mémorial de la Shoah, antenne de Drancy.
  • Agnès Sajaloli, directrice du mémorial du Camp de Rivesaltes.
  • Joachim Seinfeld, artiste et médiateur, Kreuzberg Intiativ Gegen Antisemitismus et Jüdisches Museum Berlin. 
  • Mathias Dreyfuss, historien, chef du département des ressources pédagogiques, Musée national de l’histoire de l’immigration.

Table ronde, animée par Johanna Barasz, déléguée adjointe à la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT (Dilcrah) et Frédéric Callens, chef du Service des ressources du Musée national de l’histoire de l’immigration.


Le Grand Festival est organisé avec le soutien de la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT.
#TousUnisContreLaHaine

Haut de page