Vous êtes ici

La marche pour l’égalité et contre le racisme

1983
  • La marche pour l’égalité traverse la France, 1983 © Alain Bizos / Agence VU

  • La dénonciation des crimes racistes, un des motifs de la marche pour l’égalité, 1983 © Alain Bizos / Agence VU


Collection numérique

Donateur/prêteur : Agence Vu


La Marche pour l'égalité et contre le racisme (aussi appelée Marche des beurs) s'est déroulée entre le 15 octobre et le 3 décembre 1983 entre Marseille et Paris.

Dans un contexte politique où la gauche est au pouvoir (suscitant un certain nombre d'attentes) mais où parallèlement le Front national augmente son audience, la Marche naît en réaction à des violences policières contre des jeunes d'origine immigrée aux Minguettes dans la banlieue lyonnaise. Première grande manifestation où la "deuxième génération" est actrice d'un mouvement social demandant la reconnaissance de sa citoyenneté française, elle pose comme principe la lutte contre le racisme et pour l’égalité des droits.

Peu nombreux au départ et partis dans une quasi indifférence, les marcheurs - enfants d’immigrés et militants antiraciste - arrivent à Paris à la fin du mois de novembre 1983. Plus de 100 000 personnes les rejoignent lors de leur défilé dans la capitale le dimanche 3 décembre 1983. Huit d’entre eux sont reçus par le président de la République, François Mitterrand, qui leur annonce la création de la carte de séjour de dix ans. 


En savoir plus sur la marche :

Haut de page