Vous êtes ici

Le passeport de Fodé Kaba

  • Le passeport de Fodé Kaba : document acheté par Fodé Kaba en Sierra Leone, afin de pouvoir retourner quitter l'Afrique après sa fuite de Guinée.© Photo : Anne Volery, Palais de la Porte Dorée

  • Carte d’admission au bénéfice des œuvres universitaires 1964-65 permettant l’accès aux restaurants universitaires, elle est tamponnée du mot « dérogation ». Cela souligne que les Guinéens, devenus étrangers depuis l’indépendance de 1958 demeurent autorisés à bénéficier des avantages des étudiants français. © Photo : Anne Volery, Palais de la Porte Dorée

  • Laissez-passer officiel qui a permis à Fodé Kaba de retourner en règle en Guinée en 1975 © Photo : Anne Volery, Palais de la Porte Dorée


Collection du musée

Don de Fodé Kaba


Trajectoire 

Coteyah, Conakry (Guinée) – Marseille, Caen Paris (France) – Conakry (Guinée)– Freetown (Sierra Leone) - Montreuil, Villemomble, Clermont de l’Oise (France)

Le parcours de Fodé Kaba

Originaire d’une île dans la région de Conakry, Fodé Kaba est étudiant en France lorsque la Guinée choisit l’indépendance en 1958. Devenu étranger d'un jour à l'autre, il subit les conséquences matérielles mais aussi les réactions hostiles que suscite à l’époque le refus de Sékou Touré d’intégrer la Communauté franco-africaine proposée par le général de Gaulle.

Désireux de participer à la construction de son pays, Fodé rentre en Guinée, accompagné de sa femme française et de leur fille. Confrontée à la suspicion et à la dureté du régime, la famille décide rapidement de revenir en France. Guinéen, Fodé doit sortir clandestinement du pays.

En 1983, Fodé retourne en Guinée pour sortir du pays une jeune fille séparée de ses parents depuis 15 ans : sa mère hollandaise avait été expulsée et son père guinéen est porté disparu depuis son arrestation. Dans cette entreprise périlleuse, Fodé bénéficie d’appuis administratifs et de soutiens locaux qui lui permettent, au prix de beaucoup de courage et de créativité, de réunir mère et fille.

 


Les parcours des donateurs font l’objet d’entretiens filmés, qui sont présentés dans la Galerie et accessibles en ligne. Retrouvez-les sur cette carte

Voir la carte en plein écran

 

Haut de page