Vous êtes ici

Nicaragua de José Muñoz et Carlos Sampayo

Planche issue de la série Alack Sinner

José Muñoz, Alack Sinner, tome 5, Nicaragua, planche © Collection musée de l’histoire et des cultures de l’immigration, Casterman

José Muñoz, Alack Sinner, tome 5, Nicaragua, planche © Collection musée de l’histoire et des cultures de l’immigration, Casterman


Collection du musée

Jose Munoz est dessinateur de bandes dessinées et Carlos Sampayo scénariste.
Munoz est né en 1942 à Buenos Aires. Il quitte son pays en 1972, peu avant l’instauration de la dictature militaire argentine (1976-1983), pour faire carrière en Europe.


La bande dessinée témoigne elle aussi des migrations. Certains auteurs ont abordé l’immigration dans leurs récits, d’autres sont issus de ces mouvements migratoires et leurs trajectoires ont marqué l’histoire du 7è art. C’est le cas de l’argentin José Munoz.

La série Alack Sinner naît en 1975 de la rencontre de deux Argentins exilés : le dessinateur José Muñoz et le scénariste Carlos Sampayo. Les aventures de l'ancien flic devenu détective sont publiées pour la première fois en Italie dans le mensuel Linus, et en France dans Charlie Mensuel.

Nicaragua, paru pour la première fois en 1986 dans le magazine belge (À suivre), montre un Alack Sinner empêtré dans sa propre vie et dans une intrigue politico-militaire trop vaste pour lui. Comme dans le théâtre de marionnettes qui, à mi-album, interroge les spectateurs sur l'interférence des États-Unis dans les affaires sud-américaines, les deux Argentins prennent le lecteur à partie et dénoncent, plus que dans tout autre épisode, la politique nord-américaine.

Hélène Bouillon 


En savoir plus :

La planche est présentée dans l'exposition Albums - Bande dessinée et immigration. 1913-2013

Haut de page