Vous êtes ici

Territoire de Gilles Delmas

Territoire, 2002, Gilles Delmas © Musée national de l'histoire et des cultures de l'immigration

Territoire, 2002, Gilles Delmas © Musée national de l'histoire et des cultures de l'immigration


Collection du musée

Territoire, 2002. Tirages noir et blanc sur papier baryté

Gilles Delmas est né à Dieulefit en 1966. Il vit et travaille à Paris


Mots-clefs

La notion de frontière est ici exprimée par le biais de l’art dans un travail photographique qui  l’évoque par une mise en scène très épurée…

Cette œuvre, réalisée en 2002, évoque de façon assez forte les notions de frontière et de passage, tout en étant dénuée de toute information historique ou géographique pouvant situer la scène… Elle opère donc sur le registre du symbolique, de l’évocation, et arrive à suggérer l’idée de départ, de traversée avec très peu d’éléments…
Gilles Delmas a organisé la série, dont sont issues ces trois images, autour de la ligne noire qui apparaît sur toutes les photographies. La considérant tantôt comme un espace intérieur (veines, cordon ombilical, ligne de vie), tantôt comme un espace extérieur (frontière, ligne de démarcation). Il a travaillé et adapté les prises de vues et les mises en scène en fonction. Pour exprimer la frontière, la ligne de démarcation, il a choisi un décor dans la neige ; pour exprimer un espace intérieur, un décor de montagnes de sel. Dans les deux cas, il a travaillé sur des silhouettes noires sur fond blanc-gris.
Selon ses mots, “ces polymorphies du fond et de la forme sont l’intuition que le territoire est une pensée dont l’application est le langage”.

De façon allégorique, c’est toute la question du départ et de la traversée qui est au cœur de ce travail. Départ ou arrivée ? Exil contraint ou choisi ? Dans cette errance, ce n’est plus d’où l’on vient, ni vers où l’on va qui importe mais bien le voyage et l’idée de traversée. Et le flou photographique utilisé par l’auteur ne fait que renforcer cette part insaisissable de l’inconnu. L’image est un mouvement, à l’instar du voyage effectué par le migrant.
 

Haut de page