À l'épreuve de la France laïque. Jusqu'en 1914

Les catholiques italiens

Dans les villes et les régions industrielles, les pratiques religieuses ostentatoires de la communauté italienne suscitent des réactions de rejet dans un prolétariat français déjà largement déchristianisé. Dans les campagnes, les relations au sein de la paroisse sont souvent plus apaisées.

Première communion dans un restaurant italien, au début du XXe siècle

Première communion dans un restaurant italien, au début du XXe siècle © La Collection

Les juifs d’Europe de l’Est

Les juifs ashkénazes d’Europe centrale et orientale arrivent en France à partir des années 1880. Des petits oratoires sont créés à Paris, dans le quartier du Marais. Généralement pauvres, ne s’exprimant qu’en yiddish, ces étrangers troublent l’image bourgeoise et française que la communauté juive veut donner d’elle-même. Ils finissent par financer leur propre synagogue, à Paris, rue Pavée.

Paris, synagogue rue Pavée, photographie de Charles Lansiaux

Paris, synagogue rue Pavée, photographie de Charles Lansiaux. Architecte Hector Guimard (1862-1942) © Musée Carnavalet / Roger-Viollet

“Campement d’émigrants juifs à la gare de Lyon”. Couverture du Petit Journal

“Campement d’émigrants juifs à la gare de Lyon”. Couverture du Petit Journal, 10 septembre 1892 © Musée national de l’histoire et des cultures de l’immigration, CNHI