Pierre Radvanyi

Né en 1926 à Berlin

  • Pierre Radvanyi, un Hongrois de Charlottenburg © Atelier du Bruit

  • Pierre Radvanyi, un Hongrois de Charlottenburg © Atelier du Bruit

  • Pierre Radvanyi, un Hongrois de Charlottenburg © Atelier du Bruit

  • Pierre Radvanyi, un Hongrois de Charlottenburg © Atelier du Bruit

Un Hongrois de Charlottenburg

"Mon père, Laszlo Radvanyi, était hongrois. Tout jeune, comme étudiant, il a participé à la révolution de 1919, à Budapest, et a fui la répression à Vienne, puis à Heidelberg, en Allemagne. C’est là, à l’université, qu'il a rencontré ma mère. Par la suite, il n’a jamais voulu remettre les pieds en Hongrie et n’a jamais non plus voulu dire pourquoi. Ma mère, elle, était d’une famille juive de Mayence installée dans la région depuis des siècles ; ses parents, qui étaient antiquaires, l’avaient éduquée dans le respect des bonnes manières allemandes, qu’elle nous a d’ailleurs transmis. Ils trouvaient, paraît-il, son fiancé un peu exotique, mais ne se sont pas opposés au mariage. Elle s’appelait Netty Reiling, mais elle a pris très tôt le nom de plume d’Anna Seghers. Mon père l’appelait “Tschibi”, je crois que ça veut dire “poussin” en hongrois. Ils se sont mariés en 1925 et se sont installés à Berlin, où je suis né l’année suivante. Mon père était un militant proche du Parti communiste et sous son influence, ma mère s’est rapprochée aussi de la politique. Elle était membre de l’Association des écrivains prolétariens, lui a été l’un des fondateurs de l’Université ouvrière de Berlin, où il enseignait l’économie, l’histoire, la philosophie. J’ai très peu de souvenirs de ces années, à part celui d’un grand meeting, où un ami de mes parents m’a pris sur ses épaules, pour que je voie l’orateur au-dessus de la foule. Je me rappelle aussi mes débuts à l’école, et le climat prussien, sévère, qui y régnait."

Le poète, les voleurs et les oiseaux

Pierre Radvanyi récite l’un des poèmes que sa mère, Anna Seghers, avait coutume de lui lire autrefois, avec d’autres grands textes de la littérature allemande.

Pierre Radvanyi, le poète, les voleurs et les oiseaux © Atelier du Bruit

Voyages

Pierre Radvanyi a conservé toute sa vie, malgré bien des périples, son premier livre d’enfant, Le merveilleux voyage de Nils Holgersson à travers la Suède.