Séquence sportifs

  • Exposition Repères. Séquence sportifs. Photo : Farida Brechemier

  • Exposition Repères. Séquence sportifs. Photo : Farida Brechemier

  • Exposition Repères, sportifs © Eva Allouche/Cité Nationale de l'Histoire de l'Immigration

À la fin du XIXe siècle, les étrangers accompagnent la naissance du sport français. Au début, les nouveaux venus jouent surtout entre eux, pour affirmer une identité et renforcer les liens communautaires.
À partir des années 1930, et l’essor des loisirs ouvriers, les rencontres avec les Français se multiplient. Entre fraternité et affrontements, le sport sert alors de passerelle vers la société d’accueil ; il permet d’en apprendre les codes, les manières, les sociabilités. Pour certains, la réussite sportive est aussi un moyen d’échapper à la condition ouvrière et les plus doués se rêvent en héros tricolores.
La presse tient un rôle central et ambivalent dans la construction des représentations du sportif d’origine étrangère. Le récit qu’elle écrit se nourrit de stéréotypes qui renvoient le champion à ses origines et dans le même temps, tendent à transformer les héros du sport en « hérauts » de l’intégration.