Résidence Frontières

Accueillir des réalisateurs de courts métrages travaillant sur des thématiques liées à l’immigration

Le GREC (Groupe de Recherches et d'Essais Cinématographiques) et le Musée de l’histoire de l’immigration organisent une résidence de réalisateurs de courts-métrages autour de la thématique d’une des prochaines expositions temporaires du Musée, la frontière.
La résidence consiste à :

  • mener des actions au sein du Musée : proposer des activités ponctuelles au public du Musée, produire un carnet de résidence en ligne sur l’avancée du projet, présenter la démarche et le travail dans des chroniques de la revue Hommes & Migrations.
  • réaliser un court métrage (fiction, documentaire, expérimental, film d'art...) autour du thème "Frontières", prenant en compte les ressources du Musée : le film pourra accompagner l’exposition Frontières, et sera intégré au catalogue de la médiathèque du Musée de l’histoire de l’immigration. Il sera également proposé aux différents circuits de diffusion du Grec.

En savoir plus sur la Résidence 2017

Consulter l'appel à projet 2018

Le Groupe de Recherches et d'Essais Cinématographiques :

logo du Grec

Le GREC produit de premiers courts-métrages : fictions, documentaires, films expérimentaux, animations, films d'art...

Créé en 1969 par J.Rouch, P.Braunberger, et A.Dauman, il est soutenu par le CNC depuis ses débuts.
Les projets sont choisis par des collèges de professionnels du cinéma qui se réunissent plusieurs fois dans l'année. Environ 17 films sont produits par an et 900 films ont été réalisés depuis sa création.

Des réalisateurs aussi différents que X.Beauvois, D. Bensalah, M. Amalric, L.Masson, D.Arbid, A.Guiraudie (L’inconnu du lac - 2013), C.Boltanski, A. Leccia, JM Moutout, K. Quillévéré (Suzanne - 2013), Elisabeth Leuvrey (Traversées - 2013), Arnaud Des Pallières (Michael Kohlhaas - 2013)... ont réalisé leur premier film au GREC.

De par sa mission, le Grec accueille tous types de projets, en veillant à leur caractère singulier et innovant. Les films autour de la thématique de l'immigration en font partie, et ce depuis les débuts.
Ainsi, dès les premiers collèges soutenus par Jean Rouch : La Goutte d'Or de Jean-Pierre Olivier de Sardan (1970), Un village parmi tant d'autres de Taïeb Louihichi, et, plus tard, Y'a du foutage dans l'air de Djamel Bensalah (1996), Raddem de Danielle Arbid (1998),Terra Emota de Serge Avedikian (1999) ou aujourd'hui, Linéa invisible de Lisa Diez Gracia (2011) qui met en scène une attraction touristique organisée par une communauté mexicaine, reconstituant le passage de la frontière Mexique / États-Unis, La Nuit remue de Bijan Anquetil (2012) qui filme l'errance parisienne de réfugiés afghans à Paris, Manmuswak d'Olive Martin et Patrick Bernier (2005) qui suit le trajet d'un blouson créant les identités d'un homme d'origine africaine... tous ces films traitent avec pertinence et originalité des questions liées à l'immigration.

L'accueil d'une collection GREC spécifique au sein de la Médiathèque du Musée de l'Histoire de l'immigration, comme la mise en place de cartes blanches et d'une résidence de réalisateur pour la production d'un premier ou deuxième court métrage, installent un lien riche et durable avec un lieu de ressources multiples et exemplaires sur le sujet.