L'édition jeunesse

La collection « Français d'ailleurs » avec Autrement

L'édition jeunesse Français d’ailleurs, une collection de docu-fictions sur l’histoire de l’immigration en France, pour les enfants de 9 à 13 ans, éditée par Autrement en collaboration avec le Musée de l’histoire de l’immigration.

L'édition jeunesse Français d’ailleurs, une collection de docu-fictions sur l’histoire de l’immigration en France, pour les enfants de 9 à 13 ans, éditée par Autrement en collaboration avec le Musée de l’histoire de l’immigration.
Raconter les destins singuliers des immigrants en France permet de redécouvrir l’histoire de France et de créer un dialogue interculturel, loin de la simplification, de la schématisation et des clichés. La collection « français d’ailleurs » s’inscrit dans le prolongement de la collection pour adultes « Français d’ailleurs, peuple d’ici », lancée par les éditions Autrement en 1995 et traitant de l’histoire, riche et complexe, de la mosaïque des migrants en France.

Chaque titre aborde une période précise de l’histoire de France vue à travers l’histoire d’un enfant et de sa famille. Une histoire peuplée de souvenirs et d’anecdotes (le pays d’origine, le voyage, la France qu’ils découvrent), mais également marquée par les grands événements historiques de l’époque. Le réçit, sous forme de fiction, mêle ainsi la petite et la grande histoire, et permet d’aborder ces thèmes sensibles par le biais de l’évocation et de l’identification. Des ouvrages richement illustrés et complétés par un cahier documentaire sur la période afin d’approfondir ses connaissances sur le sujet.

Chaque ouvrage est relu par un historien du Musée, spécialiste de la période.

Les ouvrages

Le cahier de Leïla. De l’Algérie à Billancourt, Valentine Goby, Ronan Badel, Mars 2007

Couverture Le cahier de Leïla
1963 : la famille de Leïla vient de rejoindre le père, ouvrier des usines Renault à Billancourt. Dans ses montagnes de Kabylie, Leïla attendait cet instant depuis toujours. La France, vue de là-bas, c’était le paradis. Vu d’ici, le paradis a changé de rive : tout le monde vit dans la même pièce, son père se tue à la tâche à l’usine et sa mère refuse de sortir. Heureusement, pour s’échapper, Leïla a les mots, ceux de son journal intime, et ceux des livres… Le journal d’une petite algérienne de Billancourt nous fait toucher du doigt ce sentiment d’être entre-deux, à la fois d’ici et d’ailleurs. Récit de la découverte d’un nouveau pays, avec ses beautés (l’école, les monuments...) et ses lâchetés (le bidonville de Nanterre, le racisme ordinaire…) et toujours, dans le cœur, le souvenir du pays natal.

Le rêve de Jacek. De la Pologne aux corons du Nord, Valentine Goby, Olivier Tallec, Mars 2007

Couverture Le rêve de Jacek
2 juillet 1931, Dourges, dans le Nord. Jacek va avoir 14 ans. Il vient de terminer l’école et pour lui l’heure a sonné de rejoindre la mine comme galibot — c’est à dire apprenti mineur. Impatient de rejoindre son père et tous les autres Polonais du coron, il brûle de découvrir l’univers fascinant de la mine. Mais au moment de partir, sa mère le retient : trop de blessés, trop de morts dans la famille, elle ne veut pas que son fils subisse le même sort… Jacek va-t-il réaliser son rêve ?
C’est tout l’univers de la « petite Pologne » des corons qui revit ici. De l’arrivée des mineurs Polonais par wagons entiers pour redresser la France d’après-guerre aux départs forcés suite à la crise des années 1930, une communauté soudée, haute en couleur, avec la mine chevillée au corps.

Adama ou la vie en 3D. Du Mali à Saint-Denis, Valentine Goby, Olivier Tallec, Mars 2008

Adama ou la vie en 3D
C’est la fête du foyer des Tilleuls à Saint-Denis. Adama est fier de jouer du djembé avec les autres musiciens africains. Mais ce soir-là, une descente de police vient gâcher la fête. Ibrahima, un ami de son père, est arrêté car il est sans-papiers… Adama, qui ne connaît pas le Mali, voudrait comprendre pourquoi personne ne veut y retourner, pourquoi des gens risquent leur vie pour entrer en France et travailler pour une misère. Quand son père lui annonce qu’il va rentrer au pays pour inaugurer une école, Adama rêve de partir avec lui. Le jeune garçon fait des efforts pour améliorer ses notes à l’école et mériter son voyage. Et un beau jour, c’est le départ. Adama découvre alors tout ce qui le sépare de sa famille, mais aussi ce qui le rapproche. Il en reviendra grandi…

Le secret d’Angelica. De l’Italie aux fermes du Sud-Ouest, Valentine Goby, Ronan Badel, Septembre 2008

Couverture Le secret d’Angelica
Parmi les fermes d’un petit village du Lot-et-Garonne, on trouve la métairie où vivent Angelica et sa famille. Son frère jumeau Pietro, est mort l’hiver passé des suites d’une pneumonie causée par le froid. Mais il réapparaît à ses côtés sous l’apparence d’un spectre nuageux pour la soutenir et l’encourager dans sa quête de liberté. Elle trouve également un appui et un réconfort auprès de Jean-Pierre, son ami avec qui elle partage ses premiers désirs de femme. Lorsque ce dernier lui présente son père qui travaille dans un atelier d’imprimerie, elle n’a plus qu’un rêve en tête: celui de devenir imprimeur afin d’échapper à son destin de femme-esclave. Un projet violemment désapprouvé par sa famille où la femme n’a d’autres vocations que de servir son mari, entretenir la maison et participer aux travaux agricoles. Angelica se heurte à un père exigeant et rationnel, parfois véhément.

Thiên An ou la grande traversée. Du Vietnam à Paris XIIIe, Valentine Goby, Ronan Badel, Septembre 2009

Couverture Thiên An
1979. Thiên An a 11 ans. Il est d’origine vietnamienne et vit avec son père dans le 13e arrondissement de Paris. Au collège, son professeur de français donne pour sujet de rédaction : « Racontez l’expérience la plus marquante de votre vie ». Convaincu par son cousin, il décide de retracer la terrible traversée de la mer de Chine vécue deux ans auparavant, lorsqu’il quitte, avec son père et une partie de sa famille, sa ville natale Hoi An, pour commencer une nouvelle vie en Europe. C’est la première fois, depuis son arrivée en France, qu’il évoque son expérience de boat people, aux frontières de la vie et de la mort. Parallèlement, le père reçoit un courrier qui l’avertit que sa femme et ses deux plus jeunes enfants ont réussi à entreprendre le voyage à leur tour, clandestinement, pour les rejoindre en France…

À travers les souvenirs douloureux du jeune garçon, le récit évoque simultanément le voyage de Thiên An, les souvenirs de son pays et de son voyage vers la France, et celui de sa mère, où la peur du danger est mêlée à l’excitation des retrouvailles.

Chaïma et les souvenirs d’Hassan. Du Maroc à Marseille, Valentine Goby, Ronan Badel, Novembre 2009

Couverture Chaïma
Chaïma quitte le Maroc avec sa mère pour rejoindre Hassan, son grand-père, à Marseille. Il est gravement malade, et les deux femmes viennent s’installer en France pour s’occuper de lui. Chaïma prend soin de son grand-père tous les jours après le lycée, pendant que sa mère travaille comme aide-soignante. Elle découvre ses conditions de vie difficiles en France, loin des représentations qu’il en faisait quand il rentrait au Maroc… Il lui raconte aussi son passé de soldat dans l’armée française, son dévouement et l’abandon de l’État français après la guerre. Chaïma est touchée par cette histoire, mais elle rêve aussi de sa vie, aspire à plus de liberté. Elle vient d’entrer en première L, s’est fait de nouveaux amis qu’elle voudrait bien accompagner le soir au ciné-club…

Un jour, Hassan doit être hospitalisé. Chaïma vient lui rendre visite, munie d’un enregistreur, pour recueillir ses souvenirs. Quand il décède, elle prend pleinement conscience du sacrifice de son grand-père et des possibilités qui s’offrent à elle grâce à lui…

João ou l’année des révolutions. Du Portugal au Val-de-Marne, Valentine Goby, Philippe de Kemmeter, Mai 2010

Couverture João
1974. João, onze ans, vit avec son père, sa mère et son petit frère dans une HLM de Champigny-sur-Marne, au sein de la communauté portugaise immigrée. Il y a cinq ans, son père a fui le régime dictatorial de Salazar au Portugal, au péril de sa vie. João et le reste de sa famille l’ont rejoint un an plus tard. À présent, le père de João, comme beaucoup de Portugais, travaille sur des chantiers dans des conditions précaires. C’est un homme taciturne et autoritaire que João a du mal à comprendre et à aimer. Un jour, un de ses collègues fait une grave chute sur le chantier et meurt. Parmi les ouvriers, c’est le déchirement : certains appellent à la grève, à la réunion syndicale, et d’autres, comme le père de João, préfèrent rester dans l’ombre et se soumettre, par peur de représailles. Mais voilà qu’ils apprennent qu’au Portugal, la dictature de Salazar a été renversée…

Anouche ou la fin de l’errance. De l’Arménie à la vallée du Rhône, Valentine Goby, Philippe de Kemmeter, Novembre 2010

Couverture Anouche
1915. L’Arménie, petit territoire de l’immense empire Ottoman qui réclame son indépendance, est la cible du premier génocide du xxe siècle. Le gouvernement des Jeunes-Turcs entend se débarrasser du peuple arménien, révolté contre son pouvoir et accusé de collaborer avec l’ennemi russe. Dans les villages, les hommes sont arrêtés, emprisonnés ou exécutés. Les femmes et les enfants sont déportés, à pied, vers le désert de Syrie. Anouche et sa mère sont prises dans ce terrible exode et doivent quitter leur pays... Miraculeusement, elles parviennent à survivre et, après des années d’errance, elles embarquent sur un bateau. Destination : la France, Marseille, puis Valence, où elles devront tout reconstruire.

Antonio ou la résistance. De l’Espagne aux Pyrénées Orientales, Valentine Goby, Ronan Badel, Août 2011

Couverture autrement jeunesse, Antonio…
Fin janvier 1939. Séparés par la guerre civile espagnole, Antonio et sa famille quittent Barcelone pour traverser les Pyrénées. Comme eux, ce sont près de 450 000 Républicains qui franchissent en quelques mois le col du Perthus pour fuir le nouveau régime franquiste. Beaucoup sont internés et entassés dans des camps de fortunes, appelés aussi les "camps sur la plage", dans le Sud-Ouest de la France. D'évasions en migrations nouvelles, Antonio et les siens cherchent à tout prix à être réunis, sans jamais abandonner leur idéal républicain. L'histoire d'artistes engagés d'une guerre à l'autre, d'une Résistance à l'autre, de la Retirada jusqu'aux maquis de l'Ariège en 1943, où les Espagnols ont combattu dans l'ombre pour les mêmes valeurs qui les ont contraints à l'exil. Ce texte aborde le sujet original de la Retirada et des camps du Sud-Ouest où s’entassèrent des centaines de milliers d’Espagnols. Mais à travers le récit d’Antonio, le lecteur prend également la mesure des épreuves de la guerre et de l’engagement partisan.

Lyuba ou la tête dans les étoiles. Les Roms, de la Roumanie à l’Ile-de-France, Valentine Goby, Ronan Badel, septembre 2012

Couverture autrement jeunesse, Lyuba…
Le destin de Lyuba, une jeune fille Rom de 14 ans, dans la Seine-Saint-Denis d’aujourd’hui.
Lyuba et sa famille originaire du Nord-Ouest de la Roumanie, se sont installés à la périphérie de Paris dans des abris de fortune. Depuis quatre ans, la vie est rude et l’intégration difficile pour la jeune adolescente qui passe ses journées à chanter dans le RER ou à s’occuper de ses frères et sœurs. Au gré des expulsions et des changements de camps, elle rêve d’une nouvelle vie. Mais lorsqu’elle croise le chemin de Jocelyne, une infirmière passionnée d’astronomie qui lui propose de l’aide, elle décide de saisir sa chance...

Les deux vies de Ning. De la Chine à Paris-Belleville, Valentine Goby, Philippe de Kemmeter, septembre 2013

Couverture Autrement, Les deux vies de Ning
Belleville dans les années 1990. Ning est un jeune Chinois tout juste arrivé à Paris pour rejoindre sa mère, une immigrée confrontée à la dure réalité des sans-papiers. Pour elle qui risque à tout moment d'être expulsée, il doit garder le silence sur son passé, s'inventer une nouvelle identité et accepter de vivre seul dans un foyer pour mineurs. La vie avec les autres adolescents est difficile, l'apprentissage de la langue l'est plus encore, mais Ning s'accroche avec l'espoir, un jour, d'être réuni avec sa mère.

Les auteurs

Valentine Goby, née en 1974, est l'auteur de six romans pour adultes chez Gallimard (La Note Sensible, Sept jours, L’Antilope blanche, L'Echappée, Qui touche à mon corps je le tue, Des corps en silence), d’un roman Folio Jeunesse, Manuelo de la Plaine, et de deux récits, Petit éloge des grandes villes (Folio) et Méduses (Jérôme Millon).

Ronan Badel est né le 17 janvier 1972 à Auray en Bretagne. Diplômé des Arts Décoratifs de Strasbourg en 1998, il s’oriente vers l’édition jeunesse comme auteur et illustrateur. Il publie son premier ouvrage aux éditions du Seuil jeunesse en 1998. Après plusieurs années à Paris où il enseigne l’illustration dans une école d’art, il retourne s’installer en Bretagne pour se consacrer à la création d’albums jeunesse. Chez Autrement : Le rêve du pêcheur (Histoires sans paroles, 2006) et Pourquoi on meurt (Junior Société, 2001). Chez Lito : La vie de famille. Le petit sapiens (2006), Ma dent ! Elle bouge ! (2006). Chez Flammarion Père Castor : Un si gros mensonge (2005), Le petit poucet (2006).

Philippe de Kemmeter vit et travaille à Bruxelles. D’abord illustrateur pour la presse, il s’oriente vers l’édition jeunesse à partir de 2001.

Olivier Tallec est né à Morlaix. Il a suivi l’Ecole Duperré de Paris et a publié chez Gallimard et chez Nathan. Il travaille comme graphiste dans la publicité et est également illustrateur de presse.