Là où vont nos pères

Une bande dessinée de Shaun Tan, Editions Dargaud

Là où vont nos pères

Le thème de l’immigration intéresse, et même la BD s’y met. Là où vont nos pères, de l’Australien Shaun Tan, est une bande dessinée muette qui s’apparente à un album photos. L’histoire d’un homme, contée en teintes sépias, contraint à quitter son pays, sa femme et sa fille, dans le but d’une vie meilleure.

Le thème de l’immigration intéresse, et même la BD s’y met. Là où vont nos pères, de l’Australien Shaun Tan, est une bande dessinée muette qui s’apparente à un album photos. L’histoire d’un homme, contée en teintes sépias, contraint à quitter son pays, sa femme et sa fille, dans le but d’une vie meilleure. Sur le bateau qui le mène vers un monde inconnu, comme dans cette nouvelle ville étrange car étrangère et qu’il faut apprivoiser, il croisera des destins similaires, histoires secondaires retracées dans les tons gris. Il aura fallu quatre ans à Shaun Tan pour venir à bout de ce beau, subtil et délicat travail inspiré par différents récits de migrants, dont celui de son père, arrivé en Australie en 1960 après avoir quitté la Malaisie. Dans son dessin, l’auteur avoue avoir été influencé par des photographies du musée de l’Immigration d’Ellis Island. L’album a reçu le Prix du meilleur album 2008 au Festival de la bande dessinée à Angoulême. Maya Larguet