2009 : Journées européennes du patrimoine

10 lieux / 10 événements

10 lieux / 10 évènements est une opération programmée par la Cité nationale de l’histoire de l’immigration dans le cadre des Journées européennes du patrimoine 2009 en lien avec des lieux de mémoire emblématiques du patrimoine de l’immigration : le Palais de la Porte Dorée, le quartier de Belleville, Paris - l’Hôpital Avicenne et le Cimetière franco-musulman, Bobigny - la Cité du Haut du Lièvre, Nancy - le musée des mines de fer, Neufchef - le quartier de la Guillotière, Lyon – le Muséobar, Modane - l’Entreprise Spada, Nice - la Cité du Mirail, Toulouse - le Camp de Rivesaltes, Rivesaltes. Ces 10 lieux proposeront au public une programmation spécifique autour de la thématique des lieux de mémoire de l'immigration. Visites guidées, conférences, projections cinématographiques permettront aux visiteurs de découvrir un autre patrimoine.

Carte des dix lieux

Afficher Journées du Patrimoine 2009 sur une carte plus grande.

Cité nationale de l’histoire de l’immigration – Palais de la Porte Dorée

Le “musée permanent des Colonies”, construit à l’occasion de l’Exposition coloniale internationale de 1931, est le symbole majeur de l’histoire coloniale de la France. En 1959 sous l’impulsion d’André Malraux, le bâtiment devient le “musée des Arts africains et océaniens”. Avec la création de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration, le Palais a connu une reconversion architecturale et un renversement symbolique en devenant le lieu emblématique de l’histoire et de la mémoire de l’immigration.
Écouter :

En savoir plus

Hôpital Avicenne – Cimetière franco-musulman, Bobigny

L’hôpital et le cimetière franco-musulman à Bobigny témoignent de la présence de migrants coloniaux dès les années 30. Par leur architecture moderne et pittoresque (néo-mauresque), leur projet et leur histoire, ils révèlent également le poids du colonial dans la prise en charge de ces migrants en métropole, fondée sur la surveillance, la mise à l’écart et l’encadrement social.

Écouter

En savoir plus

Quartier de Belleville, Paris

Depuis le XIXe siècle, Belleville a accueilli plusieurs vagues d’immigration. Dans l’entre-deux-guerres, Arméniens, Grecs et surtout Juifs polonais s’installent dans ce quartier de l’Est parisien, rejoints après la Seconde Guerre mondiale, par les Juifs séfarades et les migrants venus du Maghreb. Dernière vague migratoire arrivée depuis les années 1980 : les réfugiés du Sud-Est asiatique et les “Whenzou” venus de Chine, Belleville apparaît aujourd’hui comme emblématique des quartiers pluriethniques à la française.

Écouter

En savoir plus

Cité du Haut du Lièvre, Nancy

Construite dans les années cinquante, au nord de Nancy, la cité du Haut du Lièvre témoigne de l’évolution des grands ensembles. Projet emblématiques de la "vie moderne" confié à Bernard Zehrfuss, architecte du Palais de l’Unesco à Paris, la cité voit sa population évoluer à partir des années 1970. À la classe moyenne accédant à la propriété, succèdent, sur fond de crise économique, des populations plus pauvres et souvent immigrées. Après une lente dégradation, une réhabilitation est entreprise, à partir de 1981, dans un quartier qui garde, la mémoire de plusieurs décennies d’immigration en Lorraine.

Écouter

En savoir plus

Les mines de fer et le musée de Neufchef

Dépositaire de la mémoire industrielle de la Lorraine, le musée des mines de fer de Neufchef propose une plongée dans l’histoire des techniques et desd métiers de l’extraction, mais aussi dans celle des modes de vie dans les cités ouvrières depuis 1820. Cette mémoire du travail et des sociabilités donne une place importante aux vagues migratoires qui se sont succédées dans les mines lorraines (Italiens, Polonais, immigration du Maghreb) et qui ont largement contribué à l’industrialisation de la région.

Écouter

En savoir plus

Modane et le Muséobar

La ville de Modane, à la frontière franco-italienne, est une ville de passage et de transit, associée à l’une des principales et plus anciennes vagues d’immigration en France : les Italiens. Pour des centaines de milliers de migrants arrivés depuis le XIXe siècle, Modane reste liée aux premiers pas, aux premiers jours en France. Aujourd'hui, plusieurs lieux témoignent de cette histoire : la gare internationale, plusieurs hôtels et le Muséobar, musée dédié au passé de la ville, qui fait revivre les bars et autres lieux de sociabilité où se retrouvaient les migrants.

Écouter

En savoir plus

Le quartier de la Guillotière de Lyon

Sur la rive gauche du Rhône, le quartier de la Guillotière se développe au XIXe siècle grâce au Pont de la Guillotière qui constitue alors la seule porte d’entrée dans Lyon. Il accueille les vagues migratoires successives qui sont de passage ou s’installent dans la ville. Elles vont, petit à petit, favoriser son développement, définir son identité et nourrir son cosmopolitisme : Italiens à la fin du XIXe siècle, Grecs, Arméniens, juifs askhénazes dans l’entre-deux-guerres, migrants du Maghreb pendant les Trente Glorieuses puis dans les années 1980 et 1990, réfugiés du Sud-Est asiatique et migrants d'Afrique Noire.

Écouter

En savoir plus

Le camp de Rivesaltes et le musée mémorial

Le camp de Rivesaltes occupe une place singulière dans l’histoire des lieux d’internement en France. Ce camp militaire se transforme en camp d’internement au début de 1941. Le régime de Vichy y enferme réfugiés espagnols, Juifs étrangers et Tziganes. Puis il devient camp de concentration des Juifs de la zone Sud dans le cadre de la mise en place de leur déportation et de leur extermination massive.  À la Libération, des collaborateurs, puis des prisonniers de guerre, y sont détenus. Après la guerre d’indépendance algérienne, des harkis rapatriés avec leurs familles sont aussi hébergés dans le camp jusqu’en 1970. Le camp de Rivesaltes apparaît exemplaire, tant par son histoire que par les traces exceptionnelles qui en subsistent.

Écouter

En savoir plus

La halle et l’entreprise Spada à Nice

C’est en 1920 que Jean Spada, immigré italien installé à Nice, crée l’entreprise de bâtiment qui porte son nom. En quelques décennies, l’entreprise acquiert une renommée internationale et emploie plus de 1200 ouvriers, souvent d’origine étrangère. Construite en 1960 dans le quartier populaire de Saint-Roch, où vivent de nombreuses familles immigrées, la halle Spada inscrit cette réussite dans le paysage niçois.. Œuvre de l’architecte Honoré Toscan, acquis par la ville de Nice en 1999, la halle Spada rappelle l’importance de l’immigration à Nice et singulièrement, dans le secteur du bâtiment. Elle accueille depuis 2004, des ateliers d’artistes et une fédération de compagnies de spectacle vivant, l’Entre-pont.

Écouter

En savoir plus

La cité du Mirail à Toulouse

La construction de la Cité Mirail est lancée à Toulouse en 1961, pour répondre à la demande de logements. Composée de trois quartiers, Bellefontaine, La Reynerie et Mirail-Université, dessinée par Georges Candilis, élève de Le Corbusier, il est prévu qu'elle accueille 100 000 habitants sur 800 hectares. En 1972, le projet reste inachevé. Hétéroclite, habité par moins de 50 000 habitants, coupé du centre ville, sa sociologie se transforme : les classes moyennes cèdent la place à des habitants de condition modeste, souvent d’origine étrangère. En s’installant durablement au Mirail, ils vont créer de nouveaux liens sociaux, inventer de nouvelles formes de solidarité. Mais le quartier résiste mal au temps et aux difficultés urbanistiques et sociales. En 2005, des opérations de réhabilitation sont engagées, avec la destruction de certaines “barres”. Transformations radicales, souvent douloureuses, qui posent la question de la préservation de la mémoire des habitants.

Écouter

En savoir plus

Bibliographie

Bibliographie sur les 10 lieux de l'opération, réalisée par Sophie Kurdijan et la médiathèque Abdelmalek Sayad.
Télécharger la bibliographie

Reportages audio en partenariat avec l'Epra

Les pastilles radio de cette page vous sont proposées en partenariat avec l'Epra. Retrouvez aussi sur chacune des pages présentant les lieux une émission complète de 20 minutes.
Ces émissions vous sont également proposées en podcast.