Identité culturelle et relations interculturelles

Mohamed Kadded, L’homme de verre

Publié le : 26/04/2013
Couverture de l'ouvrage

Marie Paule Richard, éditions La passe du vent, 2012

Poète et cinéaste, Mohamed Kadded est né en 1971 à Oullins dans le Rhône et a décidé, en 2007, de mettre fin à ses jours. Il avait 36 ans. Auteur de plusieurs courts métrages et documentaires, il a aussi publié des poèmes dans plusieurs revues et fait paraître un recueil, intitulé justement L’homme de verre, en 2000 aux éditions Poésie et rencontres. Ce livre est à la fois un hommage et une présentation de ce jeune homme et de son œuvre par Marie Paule Richard, qui rencontra, alors qu’elle officiait comme documentaliste d’un collège de la région lyonnaise, celui qui n’était qu’un élève "singulier". 

Liège, oui

Publié le : 15/04/2013
Couverture de l'ouvrage

Joanne Anton, édition Allia, 2013

Le livre s’ouvre sur ces premiers mots : "Tu n’es pas sans identité. Tu en as une, évidemment. Tes papiers disent que tu es née à Liège, de parents nés à Liège ; ils ne précisent pas que l’un des deux t’est totalement étranger et que Liège t’est devenue, après un départ définitif, de plus en plus étrangère. (…) Tu t’es éloignée jusqu’à exiger un pays plus grand que le tien entre toi et cette ville ; il y a eu dans cette ville quelque chose à fuir, pour aller de l’avant comme on dit"

L’Etranger

Publié le : 09/04/2013
Couverture de l'ouvrage

Albert Camus, José Muñoz, éditions Gallimard et Futoropolis, 2012

Si 2013 annonce le centenaire de la naissance d’Albert Camus, 2012 marquait le cinquantenaire de sa disparition et le soixante-dixième anniversaire de la parution du roman L’étranger. Les éditions Gallimard et Futuropolis se sont associées à cette occasion pour en offrir une édition originale, un beau livre selon la formule consacrée, qui présente deux originalités : le grand format d’abord et un nouveau découpage du célèbre roman et surtout les dessins de l’Argentin José Muñoz qui accompagnent le texte de l’enfant de Belcourt.

19ème Maghreb des livres

Publié le : 06/02/2013
Affiche 19e Maghreb des livres

Les samedi 16 et dimanche17 février 2013 à l’Hôtel de ville de Paris.

Organisé par l’association Coup de soleil, le 19ème Maghreb des livres a pour objectif de mettre en valeur l’ensemble de la production éditoriale (littérature, essais, BD, beaux-livres) relative au Maghreb de l’année 2012 à travers cafés littéraires, cartes blanches, entretiens, lectures, rencontres et tables-rondes. Les lettres algériennes y seront à l’honneur.

Deuxième femme

Publié le : 31/01/2013
Couverture de l'ouvrage

Caroline Pochon, Buchet-Chastel, 2013

Le monde est donc devenu global, le village planétaire, les peuples, les cultures se métisseraient à tire-larigot, les corps et les âmes se mêleraient dans une dynamique de création et d’innovation, bousculant frontières et fermetures, inventant une nouvelle relation au monde et à l’Autre. Tout cela est joli, sémillant, prometteur. Mais, à bien lire quelques penseurs érudits et sans doute clairvoyants, tout cela exigerait entre autres une éthique de relation dont l’un des éléments constitutifs serait de substituer aux monologues des uns et à la surdité des autres, des rapports et une pensée dialogiques, une conscience réflexive permettant de penser le commun de l’humain et de mesurer les "écarts" des uns et des autres dans le maelström des valeurs et pratiques communes.

La conscience métisse

Publié le : 29/11/2012
Couverture de l'ouvrage

Daryush Shayegan,
 Albin Michel, 2012

Le philosophe Daryush Shayegan n’est pas un inconnu. Iranien, il a fait ses études en France ; indianiste, spécialisé en philosophie comparée et dans l’étude des civilisations, ce professeur d’université, à cheval entre Paris et Téhéran, ne cesse depuis des années de dresser des passerelles entre les peuples et les cultures, d’aider ses contemporains, du Nord comme du Sud, à mieux comprendre et à mieux vivre des temps marqués par la "fragmentation", "l’interconnectivité", les espaces de rencontres et les réseaux, "l’entre-deux" défini comme un "passage interstitiel entre les identités fixes qui ouvre la possibilité d’hybridité culturelle". 

La vierge, les Coptes et moi

Publié le : 07/09/2012
Affiche du film

Film égyptien de Namir Abdel Messeeh

Quand le film s’achève dans la joyeuse cacophonie d’une procession mariale, on semble loin du printemps arabe. Il y flotte pourtant comme un parfum de liberté…

La meilleure façon de s’aimer

Publié le : 23/07/2012
Couverture de l'ouvrage

Akli Tadjer, Jean Claude Lattès, 2012

Le dernier roman de l’auteur et scénariste Akli Tadjer s’ouvre sur une idée originale, reflet des évolutions de la société française : les déboires de Saïd Meziane courtier en assurance, spécialisé dans les contrats en direction des populations musulmanes.

Passage des Indes

Publié le : 18/05/2012
Couverture de l'ouvrage

Saïd Mohamed, Artisans-Voyageurs Éditeurs, 2012

"Alors ne raconte que ce que tu vois, pas ce que tu penses. En Inde, tu penses mal. Tu crois savoir et tu ne sais rien, tu crois deviner et il n’y a rien à comprendre. Il faut accepter les choses telles qu’elles sont". Voilà le conseil d’une certaine sœur Dolorès qui a derrière elle quelques décennies indiennes et la responsabilité d’un orphelinat du côté de Pondichéry. Elle s’adresse au narrateur, fraîchement débarqué dans la péninsule et qui s’est toqué de tout noter de son séjour.

Nouvelle vague. Quand le cinéma prend des couleurs

Publié le : 24/04/2012

un film d'Édouard Mills-Affif et Julien Gaertner. Diffusion jeudi 26 avril à 21h40 sur France 5 dans l'émission Un soir.

À travers des extraits de films et des témoignages, ce film raconte la saga d'acteurs et de cinéastes issus de l'immigration maghrébine ayant su renouveler en profondeur le cinéma français.