Vous êtes ici

Mémoire-s

Carnet de résidence de Laetitia Tura - Post 1

Mémoire-s

"Mémoires des esclavages écrit par Edouard Glissant.
Posé sur mon bureau depuis le début de la résidence, les réflexions de Glissant m'accompagnent.
Au delà des mémoires des esclavages, il pose de manière plus générale les tensions entre mémoire individuelle et mémoire collective".

(Laetitia Tura)

Citations :

"Les mémoires nous taraudent, quand la mémoire collective a été raturée".

Edouard Glissant, Mémoires des esclavages, Paris, Gallimard, 2007, p. 167

 

"(…) la mémoire individuelle est assez souvent plutôt mélancolique ou malheureuse, elle porte à regretter un passé heureux ou à lamenter un passé trop douloureux, les mémoires collectives sont très souvent troubles ou peut-être agressives, jamais sûres de la matière qu’elles brassent. Pourrions-nous considérer par là qu’il n’y a pas de normalité d’affect de la mémoire, dans le temps ? Les gens heureux n’ont pas d’histoire, mais peut-être n’auraient-ils surtout pas de mémoire. Et la mémoire collective est un privilège, certes, et son manque est une infirmité, mais elle introduit à l’inquiétude et au tourment parfois, et d’autres fois à l’injustice et aux exactions envers l’autre".

Edouard Glissant, Mémoires des esclavages, Paris, Gallimard, 2007, p.27

 

 

En savoir plus sur la résidence et sur le Carnet de résidence

 

 

Haut de page