Un réseau de partenaires et d'acteurs

La vocation clairement affirmée du Musée national de l'histoire de l'immigration est d’être à la fois un espace d’expression, de découvertes et un outil de réflexion. La diversité des partenaires du Réseau s'exprime au travers de leur participation aux activités proposées au sein du Palais de la Porte Dorée, mais aussi sur tout le territoire français et à l'international. Tous mettent en place une mosaïque d'actions et d'événements sur la mémoire, l'histoire et le patrimoine de l'immigration.

Un Réseau composite

Dans le projet scientifique et culturel de l’établissement de 2006, le Réseau est défini comme "un réseau de partenaires, constitué notamment d’associations, de collectivités territoriales, d’institutions scientifiques et culturelles, d’entreprises et d’organisations syndicales poursuivant des objectifs similaires".

Depuis, le Musée national de l’histoire de l’immigration a développé cette diversité de partenaires. Après de premières conventions-cadres signées avec des acteurs associatifs ayant participé aux réflexions de la Mission de préfiguration, le musée s’est rapproché de collectivités territoriales, d’institutions culturelles et de services déconcentrés de l’Etat.

En 2013, le Musée national de l'histoire de l'immigration et plusieurs acteurs du Réseau ont souhaité dresser un état des lieux des acteurs de l'histoire et de la mémoire de l'immigration. Ensemble, ils ont partagé le constat d'un manque de lisibilité de leurs actions et des dynamiques territoriales depuis la dernière recherche consacrée à ce sujet en 2006 (en savoir plus sur cette éude).

Un portage "éclaté" de l'histoire et des mémoires de l'immigration

Cette recherche-action engagée entre 2013 et 2014, associait une dizaine de pilotes interrégionaux et un comité de pilotage d'une cinquantaine de structures. Au terme de 18 mois de travail, un rapport national et sept rapports interrégionaux ont permis de dresser une cartographie des dynamiques d'acteurs dans les territoires.

Cette recherche-action a souligné leur complexité. À la croisée de multiples enjeux culturels, scientifiques, sociaux et politiques, l'histoire de l'immigration est un vaste champ pluridisciplinaire et protéiforme, dans lequel se retrouvent des acteurs culturels, sociaux, scientifiques, artistiques, éducatifs très divers.

Les évolutions institutionnelles depuis 2007 n'ont pas facilité la coordination de ces acteurs, pourtant essentielle pour développer et démultiplier les projets portant sur cette thématique. Dans ce contexte, la pertinence d'une coordination nationale des acteurs est réaffirmée par le Musée et ses partenaires pour mutualiser les ressources.

Télécharger le rapport national

De nouvelles pistes de travail

L’organisation des Assises nationales des partenaires du Réseau le 8 octobre 2014 a permis de restituer ces travaux et de dresser de nouvelles pistes de travail pour dynamiser les relations entre le Réseau et le Musée. Cet événement a aussi été l’occasion de souligner la pertinence d’un réseau "d’acteurs", plutôt que de partenaires, témoignant de la souplesse mais aussi de la continuité des relations entre les acteurs de l’histoire et la mémoire de l’immigration et le Musée national de l’histoire de l’immigration.

À écouter

L'importance du travail de mémoire

Montage sonore et entretiens réalisés par Catherine Guilyardi avec :

  • Dominique Renaux, responsable de projets de l'association Collectif Fusion ;
  • Raphaël Lluch, adjoint au maire de Noyelles-sous-Lens ;
  • Manuel Dias, président de l'association Rahmi (Réseau aquitain pour l'histoire et la mémoire de l'immigration).

Écouter (3min09)