Au fil des lieux

Les Bouffes-Parisiens

Le théâtre de Bouffes-Parisiens est créé en 1855 par Jacques Offenbach (Cologne, 1819 - Paris, 1880), compositeur allemand, naturalisé français en 1860. D’emblée, l’inventeur de l’« opéra-bouffe » à la française enivre un public avide de plaisir avec des œuvres telles que Orphée aux enfers (1585), La Belle Hélène (1864) ou La Vie parisienne (1866) qui reflètent avec humour la joie de vivre des élites du Second Empire.

Portrait de Jacques Offenbach réalisé par Nadar © Collection Kharbine-Tapabor

Portrait de Jacques Offenbach réalisé par Nadar © Collection Kharbine-Tapabor

Couverture d'une partition de La Vie Parisienne de Jacques Offenbach vers 1860 © Collection Kharbine-Tapabor

Couverture d'une partition de La Vie Parisienne de Jacques Offenbach vers 1860 © Collection Kharbine-Tapabor

Le théâtre yiddish à Paris

Manifestant la volonté de garder un lien entre leur lieu de naissance et celui de leur exil, les acteurs du théâtre yiddish continuent de jouer dans leur langue, celle des juifs d’Europe centrale et orientale. L’année 1889 marque les débuts du théâtre yiddish à Paris. Interrompu pendant la guerre à cause de l’antisémitisme et des déportations, celui-ci reprendra jusqu’en 1983, date de la dernière représentation de l’"Ensemble théâtral juif" au théâtre Déjazet. S’il n’existe plus de troupes régulières, des spectacles sont présentés de manière épisodique.

Théatre juif de Paris, rue Beaubourg © Albert Harlingue / Roger-Viollet

Théatre juif de Paris, rue Beaubourg © Albert Harlingue / Roger-Viollet

Le bal musette

Le musette ! quoi de plus français que ce genre musical… qui résulte pourtant d’un jeu d’influences culturelles étrangères. L’"accordéon-musette" se situe à la croisée des courants migratoires auvergnat et italien réunis à Paris au début du XXe siècle. L’aventure débute dans le quartier de la Bastille et se poursuit sur les bords de Marne, dans les guinguettes de Nogent où elle fera la célébrité de la ville jusque dans les années 1950. Emblématique d’une culture ouvrière partagée, le bal musette devient un élément d’enracinement.

Guinguette « Chez Gégène », Joinville-le-Pont, 1948 © Robert Doisneau / Rapho / Eyedea

Guinguette « Chez Gégène », Joinville-le-Pont, 1948 © Robert Doisneau / Rapho / Eyedea

Affiche À la Bastille, le Balajo, illustrée par Henri Mahe © Collection Kharbine-Tapabor

Affiche À la Bastille, le Balajo, illustrée par Henri Mahe © Collection Kharbine-Tapabor

Guinguette au bord de Marne, photographie extraite du film de Julien Duvivier, La belle équipe (1936) © Collection Kharbine-Tapabor

Guinguette au bord de Marne, photographie extraite du film de Julien Duvivier, La belle équipe (1936) © Collection Kharbine-Tapabor