Dix thèmes pour connaître deux siècles d'histoire de l'immigration

Issus de l’exposition permanente où ils sont présentés sous la forme de tables interactives présentant des contenus historiques composés de textes et références chronologiques, de photos, de documents d’archives et d’extraits de films, ces Repères sont également disponibles en ligne sur le site du Musée.

  • Passage d’immigrés portugais clandestins dans les Pyrénées en mars 1965 © Gerald Bloncourt / Musée national de l’histoire et des cultures de l’immigration, CNHI

  • Paris 1851, les étrangers résidant dans la ville font la queue devant la Préfecture de Paris (actuel quai des Orfèvres) pour se faire délivrer des permis de résidence instaurés en septembre 1851. Lithographie parue dans L'Illustration le 27 septembre 1851 © Eyedea/Keystone

  • Manifestation xénophobe d’étudiants parisiens devant la faculté de médecine, 1er février 1935 © Roger-Viollet

  • Un immigré malien, de retour de chez lui lit à sa mère, restée au village, une lettre de sa femme. Village de Diouncoulane, région de Kayes, 1994 © Patrick Zachmann/Magnum Photos/Musée national de l’histoire et des cultures de l’immigration, CNHI

  • France 1963. Travailleurs immigrés portugais travaillant sur un chantier © Paul Almasy/AKG-images/Musée national de l’histoire et des cultures de l’immigration, CNHI

  • Flins (France), 1983. Ecole située près du site des usines Renault © Ferdinando Scianna/Magnum Photos/Musée national de l’histoire et des cultures de l’immigration, CNHI

  • Équipe des sans-papiers de Bobigny, mai 1998 © Francesco Gattoni/Rapho/Eyedea

  • Le hadj et son élève, Marseille, 1980 © Yves Jeanmougin / Musée national de l'histoire et des cultures de l'immigration, CNHI

  • Graffitis dans le XVIIIe arrondissement de Paris, 2001 © Jérômine Derigny/Argos

Deux siècles d’histoire de l’immigration sont ici synthétisés en dix séquences thématiques. Y sont abordés : l’expérience de l’immigration (les raisons du départ, le choix de la France, le voyage, la confrontation avec l’Etat et l’opinion publique), les lieux de vie et de travail, le rôle de l’école, la participation aux luttes collectives, l’acquisition de la nationalité française, le sport comme moyen de socialisation... ainsi que les apports des migrants à la culture française au travers de la langue, des arts, de la littérature, de la musique mais aussi au travers des objets de la vie quotidienne.

La richesse de ce contenu vient à la fois de sa qualité scientifique et du nombre de photographies et de documents d’archives réunis pour illustrer le propos.

Voir aussi