Collecte de la mémoire orale en Aquitaine : mémoire d'un engagement

Cette action réunissant le Musée et plusieurs acteurs locaux a visé à faire connaître et reconnaître l'histoire et la mémoire de l'immigration en France. Par sa démarche et dans ses réalisations, ce projet symbolise le type d'action mené par le Musée et ses partenaires.

Le projet

 

Livret de présentation du projet

Le programme de collecte d’archives orales en Aquitaine s’est déroulé de 2007 à 2010. Il est né de la volonté de faire se rencontrer les associations, le monde universitaire et les professionnels des archives autour de deux objectifs communs :

  • recueillir la mémoire trop longtemps oubliée des anciens combattants marocains, des républicains espagnols, des immigrés portugais des années 1960-1970 et des tirailleurs sénégalais ;
  • faire de cette mémoire orale une source à part entière de l’histoire et contribuer à la valorisation de l’apport de l’immigration à l’histoire nationale et à la mémoire collective.

Organisé par le Réseau aquitain pour l’histoire et la mémoire de l’immigration (Rahmi), en partenariat financier et scientifique avec le Musée, ce programme régional expérimental de collecte de la mémoire orale a été soutenu :

  • par la Direction Régionale des Affaires Culturelles de l’Aquitaine (Drac) ;
  • l’Agence nationale pour la Cohésion Sociale et l’Égalité des chances (l’Acsé) ;
  • le Conseil Régional d’Aquitaine ;
  • les archives Départementales.

Pour sa réalisation, le Rahmi a mobilisé quatre associations engagées sur les questions de la mémoire et proches des publics concernés par les quatre collectes organisées :

  • l’Association du lien interculturel familial et social (Alifs) pour les anciens combattants marocains ;
  • l’Association des retraités espagnols de la Gironde pour les républicains espagnols ;
  • le Comité national français Aristide Sousa Mendes pour les Portugais ;
  • l’Union générale des travailleurs sénégalais de la Gironde pour les tirailleurs sénégalais.

La radio locale O2 radio et l’association de volontaires, Unis-Cité, ont, eux, été les partenaires techniques et opérationnels de la collecte.

En savoir plus sur les acteurs du projet

La démarche

Un projet basé sur la complémentarité des acteurs

Le Rahmi a pris en charge la coordination du projet en région et l’animation du comité de pilotage. Le Musée a assuré la formation des collecteurs et la conception du protocole scientifique et a mis à disposition du projet une historienne, Laure Pitti. La Drac s’est chargée de la prise en charge du programme en Aquitaine et a fait le lien avec les services des archives départementales.
Les quatre associations ont repéré les publics migrants et ont organisé la coordination et de la mise en œuvre de projets de valorisation.
L'association Unis-Cité a géré la participation de jeunes en service civil volontaire en tant qu’enquêteurs. La radio locale O2 radio a traité les enregistrements des entretiens et réalisé les CD.

Une thématique transversale aux quatre groupes retenus : l'engagement

Il est apparu très vite à l’ensemble des partenaires qu’il était important d’opter pour une thématique transversale pour les quatre groupes constitués. Ceci a permis, notamment, d’éviter l’écueil d’une histoire qui ne reflèterait que le point de vue d'une seule communauté. La thématique retenue a été celle de l’engagement. Elle a été déclinée de la façon suivante :

  • pour les républicains espagnols, l’engagement en France dans la Résistance ;
  • pour les Marocains et les Sénégalais, l’engagement dans les Première et Deuxième Guerres mondiales, puis dans les guerres coloniales comme à Madagascar et à Dien Bien Phu ;
  • pour les Portugais, l’engagement dans des associations militantes.

 

Couverture du CD sur les anciens combattants marocains
Couverture du CD sur les migrants portugais

 

Couverture du CD sur les résistants espagnols
Couverture du CD sur les anciens combattants sénégalais

 

Pour en savoir plus :
O2 Radio a réalisé 4 émissions de radio autour du programme d’archives orales. Elles reviennent sur cette problématique de l’engagement et sa déclinaison autour des quatre groupes d’interviewés.
Ecouter les émissions

Le déroulement du projet

De janvier à mars 2009, les enquêteurs et les traducteurs ont été formés et des outils de conduite d’entretiens spécifiques ont été créés et mis à leurs disposition.
De mars à juin 2009, 77 entretiens ont été réalisés (dont 32 Portugais, 20 Espagnols, 21 Marocains et 4 Sénégalais).
De septembre à décembre 2009, les enregistrements de chacun des entretiens ont été traités. Ainsi, pour chaque entretien, des fiches d’indexation et des châpitrages précis de chaque enregistrement ont été créées afin de permettre leur utilisation comme collection d'étude. Les enregistrements ont également été numérisés. Le tout a ensuite été compilé dans 4 CD assortis de livrets d’accompagnement.
Les archives départementales assurent la conservation des témoignages et l'ensemble des ressources produites dans le cadre du projet (les CD, le livret d'accompagnent et les fiches d'indexation, mais aussi les guides d'entretien et les comptes-rendus de réunions) sont consultables à la médiathèque du Musée.

Un deuxième volet

Un deuxième volet de collecte de témoignages est également porté par le Rahmi. Il aborde cette fois la mémoire des réfugiés Indochinois (en partenariat avec les archives départementales du Lot et Garonne) et des personnalités françaises ayant défendue des droits des migrants.

Les témoignages

Valoriser les témoignages recueillis

La question de la valorisation de ce travail de collecte d’archives orales a été essentielle dès les premières discussions.
Les associations impliquées dans le projet ont ainsi toutes porté des projets de valorisation : éditions d’ouvrages, réalisation d’expositions.

Autour des résistants espagnols

L’Association des Retraités espagnols de la Gironde a ainsi réalisé l'exposition Républicains espagnols de la seconde République à la Résistance française, présentée au Centre Jean Moulin de Bordeaux du 22 novembre 2008 au 22 mars 2009. L'association a ensuite coédité avec les éditions Entre-deux-Mers, un ouvrage intitulé Des Espagnols dans la Résistance à Bordeaux et sa région qui prolonge ce travail d’information et de mémoire. Il s’agit d’un ouvrage collectif sous la direction d’Eduardo Bernad avec une préface de Joseph Pérez (Président honoraire de l’Université de Bordeaux III). C'est un ouvrage bilingue, illustré de nombreux documents et de photos d’époque, d'aquarelles et de dessins.

 

Couverture de l'ouvrage sur les résistants espagnols

Des Espagnols dans la Résistance à Bordeaux et dans sa région - Españoles en la Resistencia en Burdeos y su región, Edition bilingue français-espagnol, L'Entre Deux-Mers, juillet 2009

 

Pour tout renseignement complémentaire ou commande, contacter :
Association des Retraités espagnols et européens de la Gironde
republicainsespagnols33@gmail.com

Autour des anciens combattants marocains

L’exposition Mémoire d’un engagement : la longue route des combattants marocains a été co-réalisée par la Région, le Rahmi, l’État (Drac et Acsé) et Alifs (Association du lien interculturel, familial et social). Elle repose sur le travail photographique de Loïc Loët : 22 portraits en noir et blanc des anciens combattants marocains qui ont pris part au programme de collecte de mémoire orale. À chaque portrait est associée une phrase des récits de vie issus du programme de collecte. L’écoute d’extraits audio de ces récits est par ailleurs proposée via des lecteurs mp3. Quatre modules historiques réalisés par Eric Deroo et Pascal Blanchard (tous deux chercheurs associés au CNRS) permettent de situer l’histoire des anciens combattants marocains et leurs récits de vie dans l’histoire plus large des troupes dites "indigènes" au sein de l’armée française.
Le Conseil régional d’Aquitaine a accueilli l’exposition du 24 janvier au 11 mars 2011.

Pour en savoir plus sur l'exposition : voir les sites web du Rahmi ou de l' Alifs

Hassan Dawiss est né en 1921. Engagé en 1939. En France depuis 1996 © Loïc Le Loët

Hassan Dawiss est né en 1921. Engagé en 1939. En France depuis 1996 © Loïc Le Loët

Omar Esraïdi est né en 1934. Engagé en 1953. En France depuis 2006 © Loïc Le Loët

Omar Esraïdi est né en 1934. Engagé en 1953. En France depuis 2006 © Loïc Le Loët