Vous êtes ici

Addy Fuchs : "Il faudrait que je travaille ma mémoire"

Addy Fuchs, un village qui s’appelait Belleville © Atelier du Bruit

Addy Fuchs, un village qui s’appelait Belleville © Atelier du Bruit


Collection numérique

Donateur/prêteur : Atelier du bruit


Addy parle du yiddish, une langue enfouie et resurgie plusieurs fois tout au long de sa vie.

 


Voir le portrait dans son intégralité :

Haut de page