Vous êtes ici

Ismael Hajji. Le club

Ismaël Hajji, "le club". Sur la photo, il a les cheveux longs – c’était les années 70. Dans les buts du Club des Douaniers, à Casa, Ismaël rêvait de devenir un grand footballeur © Atelier du Bruit.


Donateur/prêteur : Atelier du bruit


Trajectoire familiale

Tefret, Casablanca (Maroc) – Paris, Les Lilas (France)

Le parcours d'Ismaël Haji

Ismaël Haji est né en 1956 dans un village du sud du Maroc dans une famille berbère de neuf enfants. Il est envoyé à Casablanca à l’âge de neuf ans, chez une tante, pour suivre des études. Il interrompt sa scolarité à quinze ans, travaille tout en exerçant sa passion, le football. À vingt ans, il décide de tenter d’intégrer une équipe en France, se laissant la possibilité de revenir en cas d’échec.

Arrivé à Paris, Ismaël Haji doit travailler pour subvenir à ses besoins, ce qui ne lui laisse pas assez de temps pour pratiquer le football au niveau requis pour passer professionnel. Toutefois, il choisit de s’installer en France pour conserver son emploi d’épicier, qui lui permet de vivre confortablement. Après sept années passées sans revenir au Maroc, il rentre et épouse Khadija, qui le rejoint en France. À la naissance de leur premier fils, le couple prend la nationalité française, conservant la nationalité marocaine.


Voir le portrait dans son intégralité :

 

Les parcours des donateurs font l’objet d’entretiens filmés, qui sont présentés dans la Galerie et accessibles en ligne. Retrouvez-les sur cette carte

Voir la carte en plein écran

Haut de page