Vous êtes ici

Le réservoir européen - 1931

Le réservoir européen - 1931 © Atelier de cartographie de Sciences Po : Marie-Françoise Durand, Benoît Martin, Patrice Mitrano

Le réservoir européen - 1931 © Atelier de cartographie de Sciences Po : Marie-Françoise Durand, Benoît Martin, Patrice Mitrano (http://www.sciences-po.fr/cartographie).


Collection numérique

Donateur/prêteur : Atelier de cartographie de Sciences Po : Marie-Françoise Durand, Benoît Martin, Patrice Mitrano


Type

Cette carte s’intègre dans une série qui montre, sur un peu plus d’un siècle, l’augmentation et la diversification des migrations vers la France.

En un peu plus d’un siècle, les migrations vers la France ont augmenté et ceux sont diversifiées. Ces cartes utilisent les recensements menés par les pouvoirs publics, en métropole et dans l’ancien Empire colonial qui permettent, en général, de disposer de données précises et homogènes.

En 1891, les migrations de voisinages des Belges et des Italiens contribuent largement à la révolution industrielle et au développement des campagnes.

Dans les années 1930, le nombre de migrants est en forte augmentation et l’espace réservoir de main-d’œuvre s’élargit à l’Europe. Après la seconde guerre mondiale et les décolonisations, l’Europe du Sud et l’ancien Empire fournissent les bras pour la reconstruction et la croissance des Trente Glorieuses.

Au début du XXIe siècle, les migrations sont mondialisées.


Voir les autres cartes de la série D'où viennent les immigrés :

- 1891 : Le temps des voisins
- 1975 : L’élargissement post-colonial
- 2008 : Les migrations mondialisées

Haut de page