Vous êtes ici

Hala Abou Zaki

Article

" Je préfère parler de survivant plutôt que de patient "

Entretien avec Line Abou Zaki, psychologue clinicienne et psychothérapeute à Beyrouth

Réfugiés et migrants au Liban

N° 1319 septembre-décembre 2017
Haut de page