Nouvelle revue depuis 2018

Par Marie Poinsot, rédactrice en chef de la revue Hommes & Migrations.

Durant l’année 2017, la revue Hommes & Migrations a mené, sous la conduite de François Héran, professeur au Collège de France et membre du Conseil d’orientation du Palais de la Porte Dorée, une réflexion sur sa politique éditoriale et sur sa place au sein d’une institution patrimoniale et culturelle.

Hommes & Migrations change de format

_hm_1323 maquette

Forte d’une collection de plus de cinquante ans d’articles spécialisés sur les migrations internationale, la revue a choisi de s’insérer davantage dans les activités du Musée national de l’histoire de l’immigration, tout en assurant un triple rôle de médiation scientifique, de valorisation des patrimoines et des cultures de l’immigration, et de scène d’expression pour les acteurs engagés aux côtés des populations immigrées. Déjà hybride, ayant longtemps favorisé dans ses colonnes les échanges entre les chercheurs et les professionnels de terrain, et ayant aménagé une ouverture sur la diversité des productions culturelles et artistiques, Hommes & Migrations mise aujourd’hui sur la porosité des frontières entre revue scientifique, revue culturelle et revue de débat pour faire évoluer son identité éditoriale. Ainsi, la revue veut construire des passerelles entre ces domaines en instaurant un dialogue au-delà des frontières disciplinaires qui enferment ou restreignent la pensée de la complexité. En relevant un tel défi, la revue espère voir converger les énergies et les ressources intellectuelles et culturelles venues d’horizons différents.

Les changements éditoriaux de la revue se traduisent par un sommaire en trois parties (Le Point Sur, Au musée, Champs libres) qui répond à des priorités complémentaires : faire l’inventaire des travaux de recherche dans le champ des migrations internationales ; être la vitrine des chantiers du musée ; donner la parole aux acteurs engagés professionnellement sur le terrain, aux personnalités et  aux artistes qui participent au débat sur  l’immigration et les migrations.

Le Point Sur

_hm_1323 maquette point sur

La première partie de la revue, consacrée à l’état des lieux des recherches sur une thématique migratoire, reprend les caractéristiques des anciens dossiers scientifiques, mais améliore considérablement  la lisibilité des articles : le choix typographique, l’appareil de notes, les illustrations insérées désormais sans cadres ni aplats inutiles, cherche à retrouver une plus grande sobriété qui sied à la lecture. Les articles moins nombreux mais plus denses scientifiquement conservent une approche pluridisciplinaire qui fait l’ADN de la revue. Désormais, Hommes & Migrations s’éloigne du registre généraliste et réduit  la voilure en se spécialisant  dans les domaines de l’histoire sociale et des arts à l’intersection des recherches sur les migrations, leurs représentations et leurs expressions artistiques et culturelles. Les dossiers vont explorer de manière systématique  les thématiques des expositions temporaires du musée par  des articles de fonds ; ils vont prospecter l’histoire des formes narratives et iconographiques sur les migrations ; ils vont expliquer les attitudes et pratiques qui se déploient à l’encontre des étrangers, des migrants et des minorités. L’ambition est d’alimenter  les  chantiers du musée en mobilisant les savoirs produits sur les problématiques retenues.

Au musée

_hm_1323 maquette au musee

La deuxième partie de Hommes & Migrations est une fenêtre ouverte sur le Musée national de l’histoire de l’immigration et sur son offre scientifique, patrimoniale et culturelle : présenter les collections, analyser les (re)sources et couvrir la programmation culturelle et pédagogique. La tonalité graphique est donnée par un portfolio, espace de valorisation critique des collections constituée par le musée ou en cours d’acquisition. Ce cahier d’oeuvres commentées, présent dans chaque numéro, établit  un dialogue entre  les  sciences humaines, l’histoire de l’art et à la création artistique contemporaine par la diversité des profils des plumes qui sont sollicitées pour analyser les oeuvres. Cette partie comporte aussi des articles sur "les chantiers de la recherche" au musée, sur les projets menés avec des partenaires, sur des spectacles programmés, sur les auteurs en lice pour le Prix littéraire de la Porte Dorée etc.

Champs libres

_hm_1323 maquette point sur

La troisième partie est dédiée au débat sur les enjeux migratoires et à l’actualité hors les murs. Hommes & Migrations accorde dorénavant une place plus importante aux collectivités, aux  associations et autres collectifs, qui sur le terrain accompagnent l’arrivée des migrations et leur participation dans les sociétés d’accueil. Des entretiens de personnalités développent leurs arguments pour faire avancer le débat public omniprésent sur les problématiques migratoires en l’enrichissant. On retrouve aussi dans cette partie de la revue l’actualité des films, des romans ou des essais, des musiques qui paraissent dans l’année.

Ainsi,  Hommes & Migrations prouve qu’une publication peut s’adapter aux changements de son environnement, construire une passerelle éditoriale entre plusieurs disciplines, et mettre en dialogue des contributeurs d’une grande pluralité : un bouillon d’idées et de cultures au service d’un lectorat plus vaste.

Une nouvelle ligne graphique

couverture Hommes et Migrations 1323

Cette ambition éditoriale est servie par la ligne graphique de la revue. La dernière maquette remontait à une décennie ; elle avait fait son temps ! La nouvelle orientation visuelle répond à ces multiples enjeux.
Hommes & Migrations adopte une maquette l’inscrivant graphiquement comme une revue de musée. D’autre part, les articles seront plus lisibles et l’iconographie plus présente et valorisée. Le format plus large permet d’aérer les pages au service d’une plus grande palette de contenus. Pour son identité visuelle, la couverture exploite le "&" de son logo. L’esperluette porte ainsi un message fort, celui des rencontres et du dialogue par-delà les langues et les cultures. Fusion de deux lettres, ce 27e caractère de l’alphabet revêt une infinité de versions esthétiques et symbolise le lien par excellence, le nœud de mémoire, mais aussi le labyrinthe des circulations qui se déploie et dessine un visage universel. Voilà pourquoi le "&" a été choisi pour signifier les migrations humaines.

Les articles de la revue sont accessibles en version numérique et en texte intégral : 

  • sur Persée, pour les numéros publiés entre 1987 et 2008,
  • et sur Revues.org, pour les numéros publiés depuis 2008 (avec un délai de restriction de trois ans).

Dans le cadre de l'accord de diffusion commerciale entre la revue, le Cléo et Cairn, les dossiers des trois dernières années sont accessibles via abonnement/accès payant sur le portail Cairn.