Le Couscous patrimoine immatériel de l’Unesco

Le couscous est entré mercredi 16 décembre 2020 au patrimoine immatériel de l’Unesco. Cette reconnaissance fait suite à un dossier présenté conjointement par l’Algérie, le Maroc, la Mauritanie et la Tunisie, pays qui tous revendiquent la paternité de ce plat emblématique du Maghreb.

Yves Jeanmougin, Préparation du couscous pour un mariage, cité Kuhlman, L’Estaque­ Riaux, 1982
© Musée national de l'histoire de l'immigration

 

En fait, il s’agit non seulement d’une affirmation forte de l’identité culinaire qui les unit, mais aussi d’une passerelle avec l’autre rive de la Méditerranée puisque le couscous est le troisième plat préféré des français d’après le classement de l’association ”Gastronomie France”.

Pour célébrer cette consécration, le musée vous invite à découvrir (ou redécouvrir) des articles de la revue Hommes & Migrations consacrés à cette petite graine apportée dans les bagages des migrants ainsi qu’un numéro entièrement dédié aux migrations culinaires qui enrichissent les patrimoines des pays d’accueil.

Sur le couscous...

Accéder aux articles

Et sur la cuisine en migration

Accéder aux articles