Vous êtes ici

Vie culturelle

Dans le Paris des années 60 à 80, la vie quotidienne des populations immigrées se réduit souvent à des temps de repos et des loisirs entre soi dans le cadre des foyers ou des cafés communautaires où la musique est la principale expression culturelle. La première génération n’a clairement pas le temps pour d’autres formes d’investissement culturel. Pour la seconde génération, en revanche, à partir des années 70, la participation culturelle se teinte très vite d’une dimension militante : 10 ans après Londres, le rap porte à Paris la volonté d’une reconnaissance symbolique et politique de ces populations dans la société française, malgré leur relégation à la périphérie de la capitale.

Les loisirs des travailleurs d’Afrique noire

H&M documents n°711, 23 octobre 1967

Bien que moins visibles que la communauté algérienne, les travailleurs venus d’Afrique subsaharienne se révèlent tout aussi mouvants que leurs homologues venus du Nord du continent – et cherchent naturellement à se reposer et à se distraire pendant leurs rares heures de répit. Marcel Van Der Wal donne un panorama assez large des loisirs de ces jeunes hommes et de leurs attente.

Télécharger l'article

Marocains en France - IV: Les besoins culturels et les loisirs : conduites et aspirations

H&M documents n°865, 15 juin 1974

Le rapport de l’enquête effectuée par madame M. Graeff-Wassink sur la population ouvrière marocaine en mai 1973 s’achève sur les loisirs auxquels ont accès ou aspirent ces travailleurs. Les témoignages rapportent une certaine exclusion des lieux fréquentés par la population française, mais aussi et surtout que beaucoup s’ennuient le dimanche, faute de moyens ou de connaissances en français. Beaucoup cherchent à mieux connaître leur pays d’accueil, mais regrettent aussi de ne pas pouvoir écouter plus de musique arabe.

Télécharger l'article

Du relais de Ménilmontant au centre socio-culturel

H&M documents n°1027, 1er mars 1982

A Ménilmontant, quartier parisien à forte concentration immigrée, des associations mettent en place des actions contre l'isolement culturel. Le Relais Ménilmontant, un centre socio-culturel fondé en 1976, présente ses initiatives pour contrer cet isolement. Il présente également des propositions concrètes pour tenter d’établir le dialogue avec la "deuxième génération", les jeunes issus de l’immigration.

Télécharger l'article

Action musicale et action sociale, les sons de l’enfance

H&M documents n°1093, 15 juin 1986

Chantal Grosléziat, musicienne-formatrice de l’association Enfance et Musique, présente l’importance de l’éveil culturel des enfants issus de l’immigration et d’un enseignement musical qui prenne en compte leurs spécificités sociales et psychologique.

Télécharger l'article

Culture hip-hop et politique de la ville

H&M documents n°1147, octobre 1991

Apparu en plusieurs vagues en France à partir des années 80, le mouvement hip-hop est lié à l’histoire de l’immigration. George Lapassade et Jean-Pierre Vivier reviennent sur les origines de cette musique qui puise son inspiration aux Etats-Unis et dans la Zulu-Nation, et démêlent les rapports ambigus qu’entretiennent les grandes villes comme Paris et les médias avec cette culture contestataire, porteuse des espoirs et de la volonté de décloisonnement des banlieues.

Accéder à l'article sur le site de Persée
Haut de page