Vous êtes ici

Les chantiers du Gip

Deux ans pour lancer un projet…

Parmi les réalisations du Gip Cité nationale de l’histoire de l’immigration, on rappellera tout particulièrement des actions autour de la structuration du réseau et de l’aide à la promotion des actions des associations, de la diffusion des savoirs sur l’immigration auprès de différents publics, du lancement d’une programmation artistique et de la mise au point d’un projet scientifique et culturel.

Structuration du réseau des associations et cartographie des acteurs et des projets

La Cité a organisé des réunions régionales d’informations afin de se rapprocher des territoires et des acteurs impliqués sur des projets liés à l'histoire et à la mémoire de l'immigration, mais aussi de dialoguer plus directement sur la question du futur réseau de la Cité. En 2004 et 2005, douze réunions ont été organisées qui ont été l’occasion d’affiner la “cartographie” des projets, des lieux ressources et des pôles créatifs, qui travaillent sur ces thématiques. Ce "tour de France" a également permis de susciter des réactions sur le projet global et de dialoguer plus directement sur des collaborations futures.
Ces rencontres ont également été l’occasion d’alimenter un répertoire de projets lancé par la Cité. Il répertorie des projets locaux ou régionaux déjà réalisés ou en cours, visant à recueillir, à faire connaître, à valoriser des histoires liées à l’immigration et à partager cette mémoire. Il s’agit d’un inventaire non exhaustif dont l'objectif est de diffuser et de mettre en valeur au plan national les projets que mènent les opérateurs sur leur territoire (voir le répertoire).

Diffusion des savoirs sur l’immigration auprès de différents publics

Pendant la durée du Gip, la Cité a également mis en place deux colloques internationaux autour des problématiques liées à l’histoire de l’immigration. Le premier a eu lieu en décembre 2004, intitulé “Musée et histoire de l’immigration, un enjeu pour toutes les nations” il s’est essayé à un état des lieux des connaissances sur l’histoire de l’immigration (télécharger le programme et le dossier documentaire). Le deuxième (septembre 2006) intitulé “Histoire et immigration : la question coloniale” a eut pour objet de réfléchir sur les liens complexes entre colonisation et circulation de personnes et de clarifier les liens entre ces deux périodes et phénomènes historiques (voir le programme).
A destination d’un public plus large, la Cité a également produit et réalisé un film sur “L’histoire de l’immigration en France” visible en ligne. Ecrit par des historiens membres du comité scientifique de la Cité, riche de 350 photographies et documents d’archive, ponctué d’extraits sonores, il retrace en quarante minutes deux siècles d’immigration. Outil résolument pédagogique, destiné au plus large public, il concilie les exigences de l’histoire avec l’attrait et la convivialité du multimédia.

Lancement d’une programmation culturelle

C’est également sous le Gip que la Cité a inauguré sa programmation artistique avec le spectacle “Discours sur le colonialisme” (voir la présentation), mise en scène du pamphlet d’Aimé Césaire. Programmer le “Discours sur le colonialisme”, a été pour la Cité une manière symbolique de tourner une page de l’histoire du Palais de la Porte Dorée avant d’écrire la nouvelle, celle de l’histoire de l’immigration.

Mise au point du projet scientifique et culturel de la Cité

Enfin, le GIP a rédigé le Projet scientifique et culturel de la Cité. Après le Rapport au Premier ministre publié en 2004 (télécharger le rapport), il est le deuxième document clé de la Cité. Il propose une synthèse de son projet, présente les différents concepts qui font son originalité et détaille les principales activités que la Cité mettra en œuvre (télécharger le Projet scientifique et culturel).

Haut de page