Vous êtes ici

Lutter pour son pays

Exilés

Une partie des exilés poursuit en France le combat impossible au pays. Les insurgés polonais, les Russes blancs, les antifascistes italiens, les antinazis allemands, les Républicains espagnols, les dissidents portugais ou les réfugiés latino-américains trouvent ici le lieu d’un exil militant.

Fuoriusciti italiens

À partir de 1922, la prise du pouvoir par Mussolini entraîne le départ d’un grand nombre d’opposants. La surveillance et la répression se poursuivent au-delà des Alpes. Ponctué de nombreuses luttes et de drames, l’antifascisme a fortement marqué la mémoire des Italiens en France, même si les exilés (les fuoriusciti) ne représentaient pas plus d’un émigré sur dix.

Sandro Pertini (1896-1990), photographie de 1927 © Fototeca AAMOD / Database FOTOARCHIVI & Multimedia – Roma 2007

Sandro Pertini (1896-1990), photographie de 1927 © Fototeca AAMOD / Database FOTOARCHIVI & Multimedia – Roma 2007

Couverture du journal Giustizia e Libertà (Justice et Liberté), n°25 du 18 juin 1937 © Centro studi Piero Gobetti

Couverture du journal Giustizia e Libertà (Justice et Liberté), n°25 du 18 juin 1937 © Centro studi Piero Gobetti

Sandro Pertini (1896-1990)

Futur président de la République italienne de 1978 à 1985, il exerce la profession de maçon durant son exil politique en France.

"Mussolini a fait assassiner en France Carlo et Nello Roselli " : Une du journal antifasciste Giustizia e Libertà (Justice et Liberté) après l’assassinat des frères Rosselli. Le mouvement Giustizia e Libertà, fondé en 1929, connaît un très grand succès dans les milieux politiques de l’exil. La liquidation à distance de ses fondateurs suscite une immense émotion en France.

Réfugiés allemands

Après l’avènement d’Hitler en 1933, des opposants allemands se réfugient en France. Parmi eux, de nombreux intellectuels, souvent juifs. Ils joueront un rôle essentiel dans la mobilisation de l’opinion publique mondiale contre le nazisme.

Hannah Arendt (1906-1975)

Hannah Arendt, philosophe américaine d'origine allemande (1906-1975), photographiée en 1927 © akg-images

Hannah Arendt, philosophe américaine d'origine allemande (1906-1975), photographiée en 1927 © akg-images

Philosophe allemande d’origine juive, formée par Martin Heidegger et Karl Jaspers, elle quitte l’Allemagne en 1933 pour la France. Internée en 1940 au camp de Gurs, elle part pour les Etats-Unis l’année suivante.

Bertolt Brecht (1898-1956)

Bertolt Brecht (1898-1956) écrivain, auteur dramatique et metteur en scène allemand photographié en 1927 © Ullstein Bild / Roger-Viollet

Bertolt Brecht (1898-1956) écrivain, auteur dramatique et metteur en scène allemand photographié en 1927 © Ullstein Bild / Roger-Viollet

Écrivain allemand anti-nazi, il s’exile en 1933. Il s’installe à Paris entre 1937 et 1938, où il écrit et met en scène quelques-unes de ses œuvres les plus célèbres, comme Les fusils de la mère Carrar.

Le Pariser Tageszeitung (Le quotidien de Paris) qui succède au Pariser Tageblatt, fondé en 1933, est le journal le plus lu dans l’émigration allemande, n° du 3 août 1938 © Bibliothèque de documentation internationale contemporaine - MHC

Le Pariser Tageszeitung (Le quotidien de Paris) qui succède au Pariser Tageblatt, fondé en 1933, est le journal le plus lu dans l’émigration allemande, n° du 3 août 1938 © Bibliothèque de documentation internationale contemporaine - MHC

Les Latino-américains

Dans les années 1960 et 1970, l’installation de dictatures militaires en Amérique latine provoque l’exil de nombreux militants qui fuient la violence répressive de l’armée et des groupes paramilitaires. Les exilés argentins, chiliens, brésiliens, colombiens, uruguayens, mais aussi cubains qui ont choisi la France continuent ici le combat contre la dictature et pour les droits de l’Homme.

Eduardo Manet

Eduardo Manet © Sophie Bassouls / Corbis

Eduardo Manet © Sophie Bassouls / Corbis

Écrivain d’origine cubain, choisit l’exil en 1968, déçu par le castrisme dont il avait salué avec enthousiasme les débuts. Il devient français en 1979.

En 1998, des familles de desaparecidos (disparus) chiliens venus de toute l’Europe se mobilisent pour l’extradition d’Augustino Pinochet, arrêté dans une clinique privée de Londres. L’ancien dictateur est finalement renvoyé au Chili.

Manifestation à Londres le 25 novembre 1998. Les familles des victimes du régime de Pinochet, attendent les décisions de la chambre des Lords concernant la possible inculpation d’Augusto Pinochet pour crime contre l’humanité © Sion Touhig/Sygma/Corbis

Manifestation à Londres le 25 novembre 1998. Les familles des victimes du régime de Pinochet, attendent les décisions de la chambre des Lords concernant la possible inculpation d’Augusto Pinochet pour crime contre l’humanité © Sion Touhig/Sygma/Corbis

 

El Canillita. Informaciones de Argentina (Le crieur de journaux. Informations d’Argentine)

Premier numéro du journal El Canillita. Informaciones de Argentina, n°1, février 1978 © Bibliothèque de documentation internationale contemporaine - MHC

Premier numéro du journal El Canillita. Informaciones de Argentina, n°1, février 1978 © Bibliothèque de documentation internationale contemporaine - MHC

Bimensuel édité par le Centre Argentin d’information et de Solidarité (CAIS), il est fondé en 1975 et regroupe des exilés installés en France.

Combats de libération nationale

Dans l’entre-deux-guerres, les ouvriers et intellectuels venus des colonies trouvent en métropole un espace politique favorable à la création de mouvements nationalistes. Se croisent alors à Paris les futurs dirigeants des indépendances.

Anticolonialistes et communistes

Le Paria, n°2 du 1er mai 1922 © cliché ACRPP

Le Paria, n°2 du 1er mai 1922 © cliché ACRPP

Le mensuel communiste Le Paria, fondé en 1922, regroupe dans ses pages les articles de militants indochinois, maghrébins, antillais, africains et malgaches qui dénoncent les méfaits de la colonisation. Son animateur principal est le Vietnamien Nguyen Ai Quoc, futur Hô Chi Minh.

Hô Chi Minh (1890-1969)

Hô Chi Minh lors du congrès de Tours en 1920 qui aboutit à la création du Parti Communiste français © Roger-Viollet

Hô Chi Minh lors du congrès de Tours en 1920 qui aboutit à la création du Parti Communiste français © Roger-Viollet

Il sera le fondateur de la République du Vietnam en 1945 et son premier président en 1954.

Algériens

Les premiers nationalistes algériens s’organisent à Paris, autour de l’Étoile nord-africaine, le mouvement fondé en 1926 par Messali Hadj, et de son journal El Ouma.

Après la Deuxième Guerre mondiale, les mouvements nationalistes se radicalisent. Nombre de travailleurs immigrés venus d’Algérie prennent part à la lutte déclenchée le 1er novembre 1954 par le Front de Libération Nationale (FLN). Celui-ci organise en métropole des grèves et des manifestations sévèrement réprimées.

Le 17 octobre 1961, des dizaines de milliers d’hommes, de femmes et d’enfants manifestent dans la capitale. La répression policière fera plusieurs dizaines de victimes. Le nombre précis de morts et de blessés reste à établir.

Manifestation des travailleurs algériens. Paris, 17 octobre 1961 © Roger-Viollet

Manifestation des travailleurs algériens. Paris, 17 octobre 1961 © Roger-Viollet

Haut de page