Vous êtes ici

Migrations et chanson française

avec Didier Francfort, professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Nancy II.

Jeudi 10 décembre 2009 - 19h30

La chanson française, loin d’être l’expression d’un génie français attaché exclusivement à un sol et à un horizon, est largement, selon la belle expression d’Yves Borowice, un « art de métèques ». La réflexion, que présentera Didier Francfort, s’appuiera sur de nombreux exemples chantés pour démontrer non seulement la place des artistes migrants dans la production de la chanson française, dès avant la Première Guerre mondiale, mais aussi l’importance de l’expérience de l’exil et de la migration dans l’esthétique de la chanson française et dans la définition même du genre.

Pour en savoir plus :
- « L’invention du tango boréal », Bulletin BPI, avril, mai juin 2008.
- « L’amour de la musique. Une approche historique », in Prétentaines, 23/24, été 2008.
- « Le chant de l'exil : la musique comme expression culturelle de la migration » in « Musiques & films : archives pour l’histoire de l'immigration », Migrances n°32, dernier trimestre 2008.
- « Prudence et passion : l’histoire culturelle face à la musique » postface à Audrey Roncigli, Le cas Furtwängler. Un chef d’orchestre sous le IIIe Reich Paris, 2009, Imago.
- « National Identity and the Double Border in Lorraine 1870-1914» in Barbara KELLY (ed.), French Music, Culture, and National Identity, 1870-1939, Barbara Rochester, NY: University of Rochester Press, 2008.

 

Migrations et chanson française


Écouter (1h30)
Podcast

 

Haut de page