Vous êtes ici

Couscous Clan

Un spectacle de Rodolphe Burger & Rachid Taha

Vendredi 4 novembre 2016 - 21h00 - 23h30
  • Concert du Couscous clan au Palais de la Porte Dorée, novembre 2016. Photo : Anne Volery © EPPPD, Musée national de l'histoire de l'immigration

  • Concert du Couscous clan au Palais de la Porte Dorée, novembre 2016. Photo : Anne Volery © EPPPD, Musée national de l'histoire de l'immigration

  • Concert du Couscous clan au Palais de la Porte Dorée, novembre 2016. Photo : Anne Volery © EPPPD, Musée national de l'histoire de l'immigration

  • Concert du Couscous clan au Palais de la Porte Dorée, novembre 2016. Photo : Anne Volery © EPPPD, Musée national de l'histoire de l'immigration

Couscous Clan, c'est la rencontre entre deux esprits indépendants du rock français, le chanteur-guitariste Rodolphe Burger, fondateur du groupe Kat Onoma, et Rachid Taha, ancien leader du groupe Carte de séjour. Programmé au Palais à l'occasion de l'exposition Vivre !!, le spectacle s'inscrit également dans le mouvement Fraternité générale.

Le Couscous Clan, avant de devenir le nom officiel d’un véritable groupe se produisant sur de vraies scènes, a d’abord été un groupe fictif, puis un groupe clandestin. Il s’agissait d’abord du groupe fictif que s’inventaient Rachid Taha et Rodolphe Burger pour rire, lorsqu’ils s’imaginaient fabriquer ensemble un jour une sorte de commando musical en forme de protestation joyeuse.

Les premiers concerts (officieux) du Couscous Clan ont lieu dans des bars de Nanterre, et sont précédés de projections de la collection de scopitones de Rachid Taha. Un concert surprise à Sainte-Marie-Aux-Mines, lors du festival C’est dans la Vallée, en 2013, dans le bar Chez Mehdi, crée la légende.
Le Couscous Clan sort de la clandestinité et célèbre son coming out sur le toit du Théâtre de Vidy, à Lausanne, à l’invitation de Vincent Baudriller, son nouveau directeur.

La politique du Couscous Clan est clair : pas de demi-mesures. Petits concerts à l’improviste ou grands évènements, petits bars ou grandes scènes. Présence intempestive : que chacun des concerts du Couscous Clan garde ce parfum d’émeute joyeuse qui les rend si salutaires.

Retrouvez toutes les photos de la soirée sur notre page Flickr

Rodolphe Burger

Fondateur du groupe Kat Onoma (1986-2002), guitariste et chanteur, Rodolphe Burger développe depuis 30 ans une carrière des plus originales.

A travers son label Dernière Bande, il fait paraître, outre ses quatre disques solo, plus d’une vingtaine d’albums qui témoignent d’une générosité créatrice qui l’a vu collaborer avec de nombreux auteurs et artistes, parmi lesquels ses écrivains et amis Pierre Alferi et Olivier Cadiot, mais aussi Alain Bashung, Jeanne Balibar, Françoise Hardy, James Blood Ulmer, Erik Truffaz, Rachid Taha, Ben Sidran et bien d’autres.

À travers la Compagnie Rodolphe Burger, il développe depuis 2010 de nombreuses créations de spectacles, dont la Compagnie assure également la diffusion : le Cantique des Cantiques & Hommage à Mahmoud Darwich (plus de quarante représentations à ce jour), Hommage au Velvet Underground (une nouvelle version de ce spectacle est programmée à la Philharmonie de Paris en mai 2016), In the Land of the Head Hunters, musique live sur un film de Edward S. Curtis (joué en juillet 2015 en clôture des Rencontres d’Arles au Théâtre antique), Psychopharmaka (avec Olivier Cadiot), etc.
Un nouvel album solo intitulé Good paraîtra en février 2017 et sera suivi d’une tournée.

Il est le fondateur du festival "C’est dans la Vallée", un rassemblement d’artistes particulièrement original qui se tient tous les deux ans dans la ville de Sainte-Marie-Aux-Mines, dans le Haut Rhin (la 12ème édition du Festival, en octobre 2015, a connu une affluence record).

Rachid Taha

De père et mère originaires d’Algérie, il est né le 18 septembre 1958 à Saint-Denis-du-Sig, près d’Oran, et réside en France depuis 1968. La musique de ce chanteur algérien est inspirée de différents styles, tels que le raï, le chaâbi, la techno, le rock’n’roll et le punk.

En 1981, il crée le groupe Carte de séjour qui est formé de Mohammed et Moktar Amini mais qui ne prendra sa forme définitive qu’une année plus tard avec l’arrivée de Jérôme Savy. Cette même année, il ouvre également une boîte de nuit à Lyon. Prônant l’intégration et la tolérance envers les immigrés, le groupe participe à la Marche des beurs de Paris à Marseille et sort, en 1984, un premier album intitulé Rhorhomanie.
En 1986, Taha et Carte de séjour ont défrayé la chronique en reprenant Douce France, une chanson de Charles Trenet qui fut distribuée aux députés de l’Assemblée nationale.

Après la dissolution de son groupe, Rachid Taha se lance dans une carrière solo et sort son premier album Barbès en 1991. En 2008, il interprète le rôle principal de Là où je pense, court-métrage réalisé à l’occasion de la collection Écrire pour un chanteur. Il collabore également avec Rodolphe Burger pour le titre Arabécédaire et publie son autobiographie Rock la Casbah.
Son neuvième album solo Zoom qui contient notamment des hommages à Elvis Presley et Oum Kalsoum est sorti en 2013.

Le spectacle

Créé en 2013 et conçu par Rodolphe Burger & Rachid Taha

Avec :

  • Rodolphe Burger : guitare, voix
  • Rachid Taha : voix
  • Hakim Hamadouche : luth-mandole
  • Kenzi Bourras : claviers
  • Franck Mantegari : batterie
  • Julien Perraudeau : basse

Production Compagnie Rodolphe Burger

Extrait du spectacle


Concert du Couscous clan

Tout l'agenda

Par date

L
M
M
J
V
S
D
Haut de page