Vous êtes ici

Mai 68 et les étrangers

Jeudi 8 mars 2018 à 19h

À l’occasion du cinquantième anniversaire des évènements de mai 68 et de la sortie de l’ouvrage de Benjamin Stora 68, et après, Les héritages égarés (Stock), cette conférence-débat sera l’occasion de revisiter ces événements sous le prisme de l’immigration et des étrangers.

Gérald Bloncourt, Grève et manifestation à l’usine Renault de Boulogne-Billancourt, novembre 1964 © Musée national de l'histoire et des cultures de l'immigration

Gérald Bloncourt, Grève et manifestation à l’usine Renault de Boulogne-Billancourt, novembre 1964 © Musée national de l'histoire et des cultures de l'immigration

Quels rôles ont joué les étrangers en mai 68 ? En quoi ces événements ont-ils révélé leur présence ? En quoi ces événements ont-ils favorisé leur engagement dans la vie associative, syndicale et politique ?

Contrairement à l’idée selon laquelle les immigrés seraient restés en retrait pendant les journées de Mai 1968, le rôle joué par les travailleurs étrangers au sein du mouvement social a été significatif. Ils participent activement aux événements politiques et affirment ouvertement leur position au sein de la classe ouvrière et de la société française.

Avec :

  • Ludivine Bantigny, maîtresse de conférence en histoire contemporaine, auteure de 1968 : de grands soirs en petit matin (Seuil, 2018), dans lequel elle revient sur le tournant historique de 1968, en prenant en considération les différents acteurs sociaux et politiques de la société française.
  • Tewfik Allal, militant associatif, ancien membre de l’équipe des Cahiers de mai (1968-1974) et coordinateur de l’Association du Manifeste des libertés (AML), coauteur de Situations migratoires. La fonction miroir (éd. Galilée, Paris, 1977), étude critique des dynamiques internes au capitalisme, producteur de figures de précarité et de marginalité, telles que les travailleurs immigrés.
  • Benjamin Stora, historien, président du Conseil d’orientation du Palais de la Porte Dorée. Son dernier ouvrage, 68, et après. Les héritages égarés (Stock, 2018), livre le témoignage d’une époque vécue à la première personne.

Débat animé par Alexis Lacroix, directeur délégué de la rédaction de L’Express et introduit par Hélène Orain, directrice générale du Palais de la Porte Dorée

Ecouter le podcast de la conférence :

 

Ressources autour de la conférence

Télécharger le dossier d'accompagnement

Haut de page