Vous êtes ici

Still in Paradise

Spectacle de Yan Duyvendak et Omar Ghayatt

Dimanche 25 mars 2018 de 18h à 20h
Compagnie Duyvenda

Quand « Just do it » rencontre « Inch’Allah » ! Les artistes suisse et égyptien, Yan Duyvendak et Omar Ghayatt, mettent en scène leur rencontre, leur dialogue et leurs différences dans une performance participative qui déjoue à merveille les a priori idéologiques qui nourrissent peurs et rejets.

Comme c’est pratique de faire du Musulman un bouc-émissaire pour ne pas avoir à regarder nos propres incohérences en face. Comment rester à l’abri de ces pensées xéno­phobes ?

Avec une bonne dose d’humour, le spectacle met en scène une réflexion percutante sur les rapports entre l’Occident et le monde musulman. Dans un monde où les tensions s’exacerbent, est-il encore possible d’aller à la rencontre de l’Autre ? Prenant pour fil conducteur leur histoire, commune et personnelle, Yan Duyvendak et Omar Ghayatt tissent des liens et ouvrent le dialogue, même s’il faut en passer par là où ça fait mal.

Néerlandais d’origine, vivant entre Genève et Marseille, Yan Duyvendak crée des œuvres aux dimensions politiques explicites qui interrogent le rapport de l’art avec la société actuelle et font de l’échange avec les spectateurs un principe actif de la représentation. Ses premières performances sont des soli ludiques et ingénieux qui pointent l’aliénation par l’image télévisuelle et médiatique. Puis, en collaboration avec d’autres artistes, il conduit des projets pluridisciplinaires comme Please, Continue (Hamlet) en 2011, cosigné avec Roger Bernat, ou Sound of Music, une comédie musicale sur le naufrage politique et idéologique de notre société, en collaboration avec Andrea Cera, Olivier Dubois, Christophe Fiat et Michael Helland.

Omar Ghayatt est né au Caire et vit à Berne. Son œuvre se situe à la lisière de la performance, du théâtre visuel et de la scénographie. Si ses premiers travaux traitaient de l’existence humaine - de la naissance à la mort -, ses œuvres récentes interrogent la représentation de la culture de l’autre ou de la violence dans la société mondialisée, par exemple dans Violence lointaine, créée avec DeLaVallet Bidiefono en 2014. En 2003, il a reçu le premier prix d'État égyptien jamais donné à un artiste de performance.

  • Conception et performance Yan Duyvendak & Omar Ghayatt
  • Traduction et performance Georges Daaboul
  • Scénographie en collaboration avec Sylvie Kleiber
  • Conception graphique Nicolas Robel, B.u.L.b. grafix
  • Direction Marine Magnin
  • Diffusion Judith Martin - Ligne Directe
  • Production & communication Charlotte Terrapon
  • Technique Eric Mutel

Production Dreams Come True, Genève
Coproduction Théâtre de l’Arsenic – Lausanne, Dampfzentrale Bern, Théâtre du GRÜ – Genève, La Bâtie - Festival de Genève
Coréalisation FRAC Alsace, Montévidéo – Marseille
Soutiens Ville de Genève, République et Canton de Genève, Fonds municipal d’art contemporain–Genève, Loterie Romande, Pro Helvetia Le Caire, Pro Helvetia– Fondation suisse pour la culture– Zurich, Valiart Bern, Fondation Meyrinoise du Casino, Fondation Leenaards, CORODIS.

Tout l'agenda

Par date

L
M
M
J
V
S
D
Haut de page