Vous êtes ici

Wanjiru Kamuyu et Herman Diephuis

Portraits in red de Wanjiru Kamuyu et preMIX de Herman Diephuis

Dimanche 25 mars à 16h30

La danse est tour à tour un moyen d'expression, de rébellion et de liberté. C'est à travers cette volonté de s'exprimer que le Palais de la Porte Dorée offre la parole à deux chorégraphes talentueux. Deux performances qui bousculent nos idées reçues sur l'identité du corps.

Portraits in red de Wanjiru Kamuyu

Portraits in Red de Wanjiru Kamuyu

© Stephane Chouan

Portraits in red questionne et explore l’idée d’un standard de beauté dominant en remettant en question l’image du corps.
La définition de la beauté dans un contexte d’objectification et d’exotification du corps humain, en particulier celui de la femme, a servi de point de départ aux recherches de l’artiste pour construire ce spectacle. Ici, les mouvements contemporains sont associés à des techniques variées issues de l'esthétique des danses de l'Afrique et du bûto japonais
Partie intégrante de l’œuvre, l’ondoyante robe rouge dont est revêtue l’artiste fait office de seconde peau ou de masque, transformant les paradigmes sociaux et les représentations du corps féminin.

  • Chorégraphie et interprétation : Wanjiru Kamuyu
  • Dramaturge : Robyn Orlin
  • Musique compositeur : Nate May
  • Musique arrangeur : Jean-Philippe Barrios
  • Direction technique / Lumière : Cyril Mulon
  • Costume : Robyn Orlin
  • Coiffeur : Black Pearl Salon (Paris)

Wanjiru Kamuyu débute sa carrière de danseuse à New York. Après des tournées internationales aux côtés de chorégraphes américains, elle fait partie des équipes artistiques des chorégraphes Nathalie Pubellier, Robyn Orlin, Irène Tassembedo, Bintou Dembele et Stefanie Batten Bland. Parallèlement à ses activités de chorégraphe, elle reçoit des commandes pour des compagnies de danse, des universités américaines ou pour des comédies musicales.

preMIX de Herman Diephuis

Herman Diuphus

® Frank Rondot

Comment l’histoire de chacun s’inscrit-elle et se lit-elle dans le corps ? Telle est la question qui guide le travail d’Herman Diephuis.
Nourri par les images issues du patrimoine culturel et de l’imaginaire collectif, et au travers de jeux d’oppositions entre humour et sérieux, sacré et profane, tension et abandon, le chorégraphe crée preMIX, un corps à corps entre le chant et la danse, au cours duquel les deux interprètes jouent avec la question de la différence, de l’identité culturelle, et des stéréotypes qui y sont liés.

  • Conception : Herman Diephuis
  • Interprétation : Dalila Khatir et Marvin Clech

Herman Diephuis est un chorégraphe né en 1962 à Amsterdam, qui travaille comme interprète avec de nombreux chorégraphes tels que Jérôme Bel, François Verret ou Régine Chopinot. En parallèle des créations qu’il développe avec sa compagnie, créée en 2004, il développe des projets de créations avec des amateurs et des propositions spécifiques à destination des musées.

Tout l'agenda

Par date

L
M
M
J
V
S
D
Haut de page