Vous êtes ici

L’internement des Nomades en France

1939-1946

Samedi 28 avril à 17h

Entre 1939 et 1946, près de 6 500 Nomades sont internés dans plusieurs dizaines de camps en France, en zone occupée et en zone Sud. Les derniers internés ne sont libérés qu’en 1946 à la cessation officielle des hostilités. 
Cette conférence propose de retracer les principales étapes de cet internement largement méconnu...

Friedel Bohny Reiter, Friedel Bohny Reiter, Vues du camp de Rivesaltes et portraits d’internés, double page issu de l’album photographique De mon travail au camp de Rivesaltes, 12 novembre 1941 - 25 novembre 1942

© Eidgenössische Technische Hochschule Zürich, Archiv für Zeitgeschichte, NL Friedel Bohny-Reiter/12

Entre 1939 et 1946, près de 6 500 Nomades sont internés dans plusieurs dizaines de camps en France. Des familles sinti/manouches, caló/gitanes roms et yéniches subissent un régime rigoureux, sous la surveillance de gendarmes français. Le 6 avril 1940, un décret-loi, pris sous la IIIe République, assigne l’ensemble des Nomades de France à résidence forcée. Le 4 octobre 1940, un ordre allemand conduit à la création d’espaces structurés comme Montreuil-Bellay, principal camp de zone occupée. En Zone Sud, le régime de Vichy crée le camp de Saliers, près d’Arles, au milieu des marais de Camargue. Les derniers Nomades internés ne sont libérés qu'au 1er juin 1946, à  la cessation officielle des hostilités, fixée par la loi du 10 mai. L’histoire de l’internement et des préjudices subis est restée occultée jusqu’aux premiers travaux des historiens dans les années 1980. Aujourd’hui encore, la mémoire du sort des Roms, Sinti, Caló et Yéniches victimes des persécutions durant Seconde Guerre mondiale reste largement méconnue, en dépit d’un tournant historiographique récent à l’échelle européenne.

Cette conférence propose de retracer l’histoire de l’internement en France, à travers l’histoire des camps et des itinéraires familiaux. Elle rappellera également le cadre général des persécutions de Roms, Sinti, Caló et Yéniches en Europe dans les années 1930 et 1940.

Avec les historiens :

  • Emmanuel Filhol (Université de Bordeaux)
  • Marie-Christine Hubert (Archives départementales de la Seine-Maritime)
  • Alexandre Doulut (Université Paris 1- La Sorbonne)
  • Gigi Bonin (Mémorial des Nomades de France / Filles et Fils d'Interné(e)s du Camp de Saliers)

Une conférence animée par Ilsen About (CNRS/EHESS), commissaire de l’exposition.

Ecouter le podcast de la conférence :

 

Tout l'agenda

Par date

L
M
M
J
V
S
D
Haut de page