Sziget Festival 2018 : Tent without Borders

Le Musée national de l'histoire de l'immigration est invité pour la troisième année consécutive par le Musée d'ethnographie de Budapest et le Sziget Festival à co-animer un espace commun  au sein d'un des plus grands festivals européens. Cet espace Tent without Borders évoque les enjeux migratoires et constitue un lieu de partage, de débats avec les festivaliers du monde entier.

affiche Sziget Festival 2018

Le Musée présentera ses missions et quelques objets de sa collection ethnographique pour contribuer à changer le regard sur les migrations.

Il associe des partenaires du réseau en France : association On est ensemble (Jean Paul Mehansio / danseur et chorégraphe) et un cartographe/ géographe Philippe Rekacewicz à venir présenter leurs dernières créations et partager leur expérience insolite de migration. Deux films de la résidence Frontières en partenariat avec le GREC, seront présentés et mis en débat : Seulement l’inconnu d’Anne-Lise Maurice, 2015 et Ils me laissent l'exil de Laetitia Tura, 2016.

Des temps d'échanges seront proposés par des médiateurs du Musée du 8 au 14 août 2018.

Pour cette occasion, le Musée a produit un film inédit sur la vision cartographique particulière de Philippe Rekacewicz qui voit dans les cartes des outils de construction mais aussi de déconstruction de préjugés.

Cartographier les migrations : entretien avec Philippe Rekacewic. © Palais de la Porte Dorée, 2018