En vidéo

Le futur parcours permanent du Musée

« Une scénographie épurée qui proposera aussi des moments d’émotion »

Fichier vidéo

« Au fil des ans, les aménagements successifs des espaces du Musée avaient caché leur beauté d’origine, notamment les lanterneaux en plafond qui assurent un éclairage naturel. Comme scénographe, mon premier objectif était donc de remettre en valeur le bâtiment et l’espace de la galerie qui accueille le parcours permanent. Un travail réalisé en lien avec l’Architecte des Bâtiments de France, puisque le Palais est classé.
La scénographie du nouveau parcours sera épurée : les contenus de l’exposition sont forts, inutile d’en rajouter avec trop d’effets. Ce sera clair et lumineux, vivant aussi. Car il y aura bien sûr quelques passages spectaculaires, pour créer du rythme : les années 1917 et 1940, le salon des musiques du monde par exemple. Il nous semble important de ménager des temps de repos comme ce salon. De proposer aussi des moments d’émotion et de contemplation avec un couloir immersif et tout au long du parcours, une scénographie privilégiant le dialogue avec les collections d’art contemporain du Musée.
»

Maciej Fiszer, scénographe de la nouvelle exposition permanente.

« La nouvelle exposition permanente du Musée aidera à comprendre les débats actuels »

Image
sebastien_gokalp.jpg
Sébastien Gökalp, © Anne Volery, Palais de la Porte Dorée.

Plus ouvert à la dimension internationale des migrations et à l’actualité,  recentré aussi sur une approche historique, la nouvelle exposition permanente du Musée national de l’histoire de l’immigration est en pleine refonte.

Lire la rencontre avec Sébastien Gökalp, directeur du Musée et commissaire général du projet.