Vous êtes ici

LAURA

Gaëlle Bourges

Samedi 20 novembre à 18h et dimanche 21 novembre à 16h
laura_cdanielle_voirin_1.jpg

© Danielle Voirin

Qui étaient les deux modèles féminins de l’un des plus célèbres tableaux de Manet, Olympia ?

Dans sa nouvelle création, Gaëlle Bourges sonde la mise en scène non seulement de la figure centrale blanche, mais également de la femme noire qui lui tend des fleurs, dont on ne connaît que le prénom : Laure.

La chorégraphe propose de relire ce tableau, surtout analysé sous l’angle de la nudité de son héroïne blanche, et invite à une réflexion sur la place des modèles dits « noirs » dans l’art occidental, ainsi que sur celle des femmes artistes. Sans donner à voir l’œuvre originale, Gaëlle Bourges et les quatre performeuses s’attellent à redonner une épaisseur historique, sociale et symbolique à ses modèles.

Avec LAURA, Gaëlle Bourges continue de déplacer les regards posés sur l’histoire de l’art, en rendant leur place aux femmes qui l’ont façonnée.

laura_cdanielle_voirin_2.jpg

© Danielle Voirin

Gaëlle Bourges

Gaëlle Bourges est une danseuse et chorégraphe dont le travail témoigne d'une inclination prononcée pour les références à l'histoire de l'art et d'un rapport critique à l'histoire des représentations.

Elle se forme d’abord à la danse classique puis se tourne vers le modern jazz, les claquettes, la commedia dell arte, le clown et l’art dramatique avant de se concentrer sur la danse contemporaine. En 1994, elle fonde une première structure de travail, la Compagnie du K, puis co-crée en 2000 le Groupe Raoul Batz avec deux autres comparses, avec lesquelles elle signe une série de performances sur la Renaissance italienne, qui ouvre sa réflexion critique sur la représentation des corps dans l'art européen.

En parallèle, elle entreprend une licence et une maîtrise en arts du spectacle mention danse à l’Université Paris 8 où elle rencontre Carla Bottiglieri avec qui elle créé, en 2005, l’association Os qui soutiendra dès lors son travail chorégraphique. Ses pièces entremêlent récit et danse, sondant ainsi la puissance de certaines œuvres d’art, comme les peintures de la grotte de Lascaux ou la tapisserie médiévale de La Dame à la licorne. Avec sa récente pièce OVTR (ON VA TOUT RENDRE), elle poursuit son exploration critique de l’histoire de l’art par le biais de la question de la restitution des œuvres pillées par l’Occident.

Gaëlle Bourges est artiste associée au Théâtre de la Ville (Paris) depuis 2018 ; artiste associée à L’échangeur – CDCN Hauts-de-France de 2019 à 2021 ; artiste compagnon à la MCA (Maison de la Culture d’Amiens).

Crédits

  • Conception et récit : Gaëlle Bourges
  • Avec Carisa Bledsoe, Helen Heraud, Noémie Makota & Julie Vuoso
  • Chant : Toutes les performeuses
  • Robe et accessoires : Anne Dessertine & Gaëlle Bourges
  • Lumière : Abigail Fowler
  • Musique : Stéphane Monteiro a.k.a XtroniK
  • Production : association Os
  • Administration : Camille Balaudé
  • Production – diffusion : Carla Philippe
  • Actions connexes : Bertrand Brie

Le spectacle est disponible en LSF avec Lucie Lataste


  • Coproductions : Le T2G – Théâtre de Gennevilliers, le Théâtre de la Ville – Paris, Festival d’Automne à Paris, L’échangeur - CDCN Hauts-de-France, le Théâtre d’Arles, le TANDEM - scène nationale de Douai-Arras, La Rose des Vents - scène nationale de Villeneuve d’Ascq.
  • Soutiens : La Fondation d’entreprise Hermès dans le cadre de son programme New Settings, le Département des Bouches-du-Rhône – Centre départemental de créations en résidence et la Région Ile-de-France dans le cadre de l’aide à la création.

Création 2021

Tout l'agenda

Par date

L
M
M
J
V
S
D
Haut de page