Vous êtes ici

La migration en héritage dans les Amériques

Mercredi 6 juin 2012 h (Jour entier) - Vendredi 8 juin 2012 h (Jour entier)

Colloque organisé par l’Université Paris Diderot Paris 7, les laboratoires SEDET, Urmis, LARCA, en partenariat avec la Cité nationale de l’histoire de l’immigration et l’Institut de recherche pour le développement.

Affiche La migration en héritage dans les Amériques
Le vocable "migration" est contemporain des premières migrations transatlantiques qui suivent la "découverte" de l’Amérique à la fin du XVe siècle. Les Amériques, dont l’assignation identitaire de « Nouveau Monde » rend déjà compte d’une temporalité que traversent les expériences migratoires, a connu depuis des vagues multiples de flux, transocéaniques et intra-américains, faisant des continents américains le lieu de rencontre, d’installation, de confrontation mais également d’échange des populations venant des différentes parties du monde. A l’échelle du continent dans son ensemble, force est de constater "la longue durée" du phénomène migratoire, pour ne pas dire son caractère constitutif. Les Amériques ont en quelque sorte reçu "la migration en héritage".

Si les questions migratoires occupent depuis longtemps les chercheurs en sciences humaines, nous souhaitons par ce colloque interdisciplinaire aborder le sujet en restant au plus près des expériences des migrants, individuelles ou collectives, quelle que soit leur époque, génération, lieu d’origine et d’arrivée, parcours. Bref, après une période marquée par des débats qui ont renouvelé les théories de la migration (ethnicité, identité, transnationalisme, globalisation), ce colloque, sans négliger ces apports importants, entend placer résolument le migrant au centre de l’analyse.

> Consulter le programme du colloque


Voir aussi

Haut de page