Vous êtes ici

Mémoires tribulantes

Carnets d’objets sans frontières
Dimanche 9 mars 2014 - 16h00 - 18h00
Carnettistes Tribulants. Esquisses initiales.

Esquisses réalisées par les Carnettistes Tribulants pendant la phase de prise de contact avec les collections du Musée  © Collectif des Carnettistes Tribulants

Performance artistique par le Collectif des Carnettistes Tribulants.

Onze artistes du collectif des Carnettistes Tribulants sont invités à réaliser des carnets de voyage à partir des ressources du Musée de l'histoire de l'immigration: les collections ethnographiques, les objets et témoignages exposés dans l'exposition Repères, mais aussi les parcours de vies de la Galerie des dons. Il s’agira, plutôt que d'illustrer un récit, de créer une fiction sur la diversité du parcours migratoire en le magnifiant. L’idée étant de transcender l’objet, l’image ou la parole, et de lui donner une dimension proche de la légende.

Les artistes ont été invités à explorer les collections pour une prise de contact avec les oeuvres, les objets et les témoignages de migrants. Ce travail de recherche initial a inspiré une première série d'esquisses.

La performance aura lieu dans le Forum où chaque carnettiste sera entouré du public qui pourra dialoguer avec lui et intervenir dans la réalisation du carnet.

En avant-première de l'ouverture de la nouvelle Galerie des dons, des points-parole seront exceptionnellement proposés au public par les médiateurs du Musée à 15h30, 16h30 et 17h30. L'inscription se fera sur place le jour-même, à la banque d’accueil (dans la limite des places disponibles).

 

Le collectif des Carnettistes Tribulants regroupe une quinzaine de membres aux pratiques multiples (graphisme, illustration, infographie, livres pour enfants, peinture, littérature, enseignement,...). Passionnés par le carnet de voyage, les carnettistes cherchent à en promouvoir la diversité, à en défendre l'intérêt auprès des éditeurs et des médias, à en favoriser la pédagogie.

Genre littéraire et plastique à part entière, le carnet de voyage pourrait être considéré comme un objet emblématique de l’immigration, le journal dans lequel le migrant consigne l’ensemble de son parcours. Il a alors valeur de témoignage et peut connaître des développements et des appropriations sur le plan artistique.

Tout l'agenda

Par date

L
M
M
J
V
S
D
Haut de page