Vous êtes ici

James Barnor & Alicia Knock

Studio Sessions #3

Mercredi 5 juin 2019 à 19h

L’espace d’une heure, Alicia Knock, conservatrice au Centre Pompidou, propose de dessiner les contours du photographe James Barnor dans un dialogue qui promet d’être riche en histoires et anecdotes.

Le Studio

James Barnor, Sick hagemeyer assistant, Accra, c. 1971

James Barnor, Sick hagemeyer assistant, Accra, c. 1971

Né en 1929, James Barnor est un photographe aux mille vies. 

Dès les années 1950, en parallèle de son studio photo à Accra, James Barnor se démarque en devenant le premier photo-reporteur du Ghana.
Les années 1960 seront ensuite British et en couleurs, alors qu’il saisit l’air du temps pour les couvertures du légendaire magazine Drum.
Enfin, les années 1970 et 1980 marquent un troisième volet 100% ghanéen, où le photographe continue sa pratique personnelle de portrait en explorant aussi d’autres styles plus éclectiques.

Le concert (annulé)

Le légendaire musicien E.K. Nyame

James Barnor, Le légendaire musicien E.K. Nyame, Accra, c. 1975

Cette rencontre sera suivie d'un DJ set Highlife de Vincent Tarrière, "London... is the place for me", sur la scène du Poisson Lune, la terrasse éphémère du Palais.

La musique highlife, née au Ghana et inspirée du jazz et du calipso, aura rythmé l’éclosion du panafricanisme et de l’expansion de la diaspora dans les années 1960. Lord Kitchener, E.K. Nyame, Love Nortey and the Happy Stars… James Barnor en a photographié plus d’un et a même réalisé plusieurs de leurs pochettes de disques.

Disques vinyles que nous retrouvons dans l’excellente collection personnelle de Vincent Tarrière, journaliste et passionné, qui prend les platines pour cette soirée unique. 

En partenariat avec la Galerie Clémentine de la Féronnière.

Tout l'agenda

Par date

L
M
M
J
V
S
D
Haut de page