Vous êtes ici

Siguifin

Compagnie Amala Dianor

Jeudi 16 et vendredi 17 septembre 2021 à 20h

Création d’Amala Dianor avec les chorégraphes Alioune Diagne, Naomi Fall et Ladji Koné.

Le spectacle

Neuf danseuses et danseurs, trois chorégraphes et un maître d’œuvre : la nouvelle création d’Amala Dianor rassemble une constellation de talents venant du Mali, du Sénégal et du Burkina Faso. Le but ? Célébrer la vitalité d’une danse africaine hybride, décloisonnée, en perpétuelle évolution, à l’image du bouillonnement artistique qui anime tout le continent.

Siguifin, qui signifie « monstre magique » en bambara, est le fruit d’un processus d’écriture chorégraphique collectif inspiré du jeu du cadavre exquis pour donner naissance à un être magique car protéiforme.

Amala Dianor, issu d’une formation hip-hop et contemporaine n’hésite jamais à remixer les genres, plaçant la rencontre au cœur de ses processus. Dans Siguifin, le chorégraphe réitère cet engagement. De l’individualité vue par Naomi Fall (Mali), à l’écoute des cohésions sociales avec Ladji Koné (Burkina Faso), en passant par une interrogation sur les différences culturelles entre pays pourtant voisins selon Alioune Diagne (Sénégal), les trois chorégraphes réunis par Amala Dianor puisent directement dans l’élan vital du groupe de jeunes danseurs.

siguifin_2_credit_nicolas_remene.jpg

©️ Nicolas Remene

Les chorégraphes

Amala Dianor

Après un parcours de danseur hip-hop, Amala Dianor intègre le cursus de formation de l’École supérieure du Centre national de danse contemporaine d’Angers (CNDC, promotion 2002). Pendant 10 ans, il travaille comme interprète pour des chorégraphes aux univers très différents (hip-hop, néo-classique et contemporain) tels que Régis Obadia, Roland Petit, Abou Lagraa et Emanuel Gat. Au fil de ces années, Amala Dianor construit son écriture : il glisse d’une technique à une autre avec virtuosité, mais c’est surtout la rencontre de ces mondes qui l’attire. En 2012, il créé sa propre compagnie qui, à ce jour, compte à son répertoire une quinzaine de pièces, du solo à la pièce de groupe. Depuis 2014 et son solo Man Rec, il travaille avec l’artiste électro-soul Awir Leon qui compose les musiques originales de ses spectacles.

Naomi Fall

Danseuse et chorégraphe, Naomi Fall est une exploratrice du mouvement et du rapport aux publics dans la création contemporaine. Entre ses origines plurielles et ses différents voyages, Naomi Fall travaille particulièrement autour des questions de société et des individus qui la constituent, la construisent ou la subissent, en questionnant les stéréotypes qui schématiseraient nos rapports humains. Suite à plusieurs formations en danses traditionnelles au Sénégal, au Ghana et au Mali et après l’obtention de son Bachelor of Arts à New York en 2009, Naomi Fall s’installe à Bamako. Son travail au Mali en immersion totale la confronte aux réalités complexes du travail de création hors des chemins admis de coopération artistique internationale. Elle y développe plusieurs projets de danse avec des artistes africains, européens ou américains.

Alioune Diagne

Alioune Diagne est un chorégraphe et danseur de Saint-Louis au Sénégal. D'abord autodidacte, il a connu un grand succès avec le trio Banlieue en 2012. Ce spectacle pour trois danseurs, relatant le quotidien des banlieues sénégalaises, a fait une tournée dans plus de 20 pays d'Afrique et d’Europe. Son dernier spectacle Siki est un solo, inspiré de la vie du premier champion du monde de boxe noir, Battling Siki. Il développe aussi des conférences dansées au Maroc, à Paris et à Genève avec le professeur Jean-François Bayart. Alioune Diagne est directeur artistique du centre culturel Le Château 8 et de l'association Diagn'Art, qui organise le Festival international Duo Solo Danse de Saint-Louis.

Ladji (Jain Souleymane Koné)

Ladji débute la danse en autodidacte dans son quartier de Ouagadougou au Burkina Faso. En 2003, la découverte de la culture hip-hop canalise son énergie exubérante et le breakdance devient son terrain de recherche. Après des formations en théâtre et en musicalité, il s’ouvre à la danse contemporaine. Ladji passe par les lieux comme le Pavillon Noir-Ballet Preljocaj, le CDCN l’Echangeur Hauts-de-France, l’Ecole des Sables à Dakar … Aujourd’hui, il poursuit sa recherche artistique au croisement des langages : danses traditionnelles, contemporaines, hip-hop et théâtre.

siguifin_1_credit_nicolas_remene.jpg

©️ Nicolas Remene


Crédits

  • Mise en scène : Amala Dianor
  • Chorégraphie : Alioune Diagne, Naomi Fall, Ladji (Jain Souleymane Koné), Amala Dianor
  • Interprètes : Abdoul Kader Simporé aka Dainss, Daniel Koala aka Tchapratt, Rama Koné (Burkina Faso), Roger Sarr, Alicia Sebia Gomis, Jules Djihounouck (Sénégal), Adiara Traoré, Salif Zongo, Adama Mariko (Mali).
  • Musique : Awir Leon
  • Lumières et régie générale : Nicolas Tallec
  • Direction déléguée Cie Amala Dianor : Mélanie Roger
  • Régie de tournée : Lucie Jeannenot
  • Production : Cie Amala Dianor / Kaplan

La compagnie Amala Dianor est conventionnée par la DRAC Pays de la Loire, la Région Pays de la Loire et la Ville d’Angers. Elle bénéficie depuis 2020 du soutien de la Fondation BNP Paribas. Amala Dianor est artiste associé à la Maison de la danse de Lyon – Pôle européen de création et membre du Grand Ensemble des Quinconces-Espal, scène nationale du Mans.


 

  • Partenaires : Association Diagn'art dirigée par Alioune Diagne ; Festival Fari Foni Waati dirigé par Naomi Fall ; Collectif JUMP dirigé par Ladji Koné
  • Coproduction : Théâtre de Suresnes-Jean Vilar ; Atelier de Paris/ CDCN ; POLE-SUD, CDCN Strasbourg ; Institut français de Dakar, Sénégal ; Centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne ; Centre de la danse Pierre Doussaint Grand Paris Seine et Oise
  • Commission : Siguifin a été sélectionné par Big Pulse Dance Alliance et coproduit par Dublin Dance Festival (lrlande), Julidans (Pays-Bas), ONE Dance Week (Bulgarie), Tanz im August/HAU Hebbel am Ufer (Allemagne), Dance Umbrella (GB), CODA Oslo International Dance Festival (Norvège) et présenté par Zodiak - Side Step Festival (Finlande), New Baltic Dance (Lithuanie), International Dance Festival TANEC PRAHA (Republique Tchèque), Torinodanza Festival (ltalie), soutenus par Europe Creative, programme de l’Union Européenne.
  • Avec le soutien de l’Office International de la Francophonie ; l’Institut Français
  • Résidences : CDC la Termitière, Ouagadougou, Burkina Faso ; Institut Français de Bamako et Blomba, Bamako, Mali ; Institut Français de Dakar et Le Château, Saint-Louis, Sénégal

Tout l'agenda

Par date

L
M
M
J
V
S
D
Haut de page