Vous êtes ici

Départ, de Taysir Batniji

Départ 2003, de Taysir Batniji

Départ 2003 de Taysir Batniji. Vidéo 3,15 mn Musée national de l'histoire et des cultures de l'immigration, CNHI © ADAGP, Paris 2011


Collection du musée

Départ, 2003. Vidéo - 3,15 mn

Né à Gaza (Palestine) en 1966. Il vit et travaille entre la France et la Palestine.


Taysir Batniji mène depuis plusieurs années une réflexion sur les questions d’identité, de déplacement, d’absence et de disparition. Après avoir suivi la formation d’art de l’université de Naplouse en Palestine, soucieux d’élargir ses connaissances, il intègre l’École des beaux-arts de Bourges en 1994, choix qui sera déterminant dans sa démarche artistique. À travers ses peintures, ses installations, ses photos et surtout ses vidéos, il ne cesse de questionner "cet entre-deux géographique et culturel" dans lequel il vit.

En 2003, il réalise la vidéo Départ. Un ferry chargé de voyageurs traverse de part en part le champ fixe de la caméra et détermine ainsi la durée du plan-séquence. L’utilisation d’un ralenti saccadé brouille le réel et restitue, tremblantes, les silhouettes des passagers. Aucun repère géographique n’est présenté. Dans ce non-lieu, seul l’écho de la mer rappelle le voyage.

Départ évoque l’errance. Migration d’anonymes, d’ombres flottantes. Lieux de partance ou de destination ? Choix ou contrainte ? Ce n’est plus d’où l’on vient ni où l’on va qui importe, mais bien plus le déplacement, la traversée. Le voyage cristallise cet instant précis où la possibilité d’un entre-deux devient envisageable : être à la fois d’ici et d’ailleurs. « Je cherche un langage artistique qui corresponde à ma manière de vivre, au fait que je circule tout le temps », précise Taysir Batniji (Rencontres internationales de la photographie, Arles, Actes Sud, 2002).  


Œuvre présentée dans l'exposition J'ai deux amours (16 novembre 2011 - 24 juin 2012)

Haut de page