Vous êtes ici

Famille monoparentale algérienne. Bidonville de L’Estaque

Famille monoparentale algérienne. Bidonville de L’Estaque, Jeanmougin

Famille monoparentale algérienne. Bidonville de L’Estaque, 1980 © 

Yves Jeanmougin, Musée national de l’histoire de l’immigration


Collection du musée

1980 - Épreuve gélatino-argentique, tirage moderne - 40 cm x 30 cm - Inv. 2006.214.1

Yves Jeanmougin est né à Casablanca en 1944. Il vit et travaille à Marseille


Cette photographie met en scène la vie quotidienne des femmes immigrées à Marseille rythmée par des tâches ménagères, par le corps à corps avec le linge mouillé et son nettoyage dans des conditions de vie difficiles, habitat insalubre et précaire du bidonville. Malgré l’émigration, la lessive demeure une affaire de femmes. Une corvée interminable, faire la lessive à la main et à l’eau froide, essorer des kilos de linges, des draps, des couvertures. Un travail épuisant. Le lave-linge aura mis longtemps à s’introduire dans la vie des familles immigrées. Il va leur permettre de gagner du temps. Et ce temps ainsi gagné, elles vont pouvoir le consacrer à l’éducation et aux soins des enfants. L’histoire domestique des femmes immigrées reste du domaine des mémoires. Elle nous éclaire sur la vie de ces femmes et de ces familles, témoigne du fait qu’elles ont toujours travaillé, précise que ce travail fut souvent invisible et dans l’ombre. Ces familles immigrées ont passé plusieurs années en France dans des conditions d’hygiène et d’insalubrité indignes, dans un no man’s land marqué par la stigmatisation, l’exclusion spatiale et sociale. Cette histoire privée des bidonvilles doit être poursuivie et cette photographie en constitue une trace précieuse.

Aujourd’hui, l’histoire se répète au nord de Paris, à la porte de la Chapelle, à la porte d’Aubervilliers et à Saint-Denis, les campements de migrants deviennent des bidonvilles où les femmes sont les premières victimes.

Hakima Mounir, maître de conférences en sociologie à l’université Paris-Est Créteil


Ce texte est issu du portfolio "Les femmes dans les collections du Musée" publié par la revue Hommes & Migrations dans son numéro "Femmes engagées" (n°1331, octobre-décembre 2020)

En savoir plus sur les bidonvilles :

En savoir plus sur l'immigration algérienne :

En savoir plus sur les migrations des femmes : 
Des femmes en mouvements. Images et réalités des migrations féminines.

Haut de page