Image
Like birds on high-voltage wire. Mircea Cantor (2009) © Photot Farida Brechemier, Musée national de l'histoire et des cultures de l'immigration



Like birds on high-voltage wire, Mircea Cantor

Oradea (Roumanie), 1977 Vit et travaille en France

Mircea Cantor, aujourd’hui installé à Paris, ne revendique aucun ancrage géographique mais affirme volontiers "vivre et travailler sur terre".
En 2009, l’artiste imagine pour son exposition personnelle à la Kunsthaus de Zurich, la pièce Like birds on high-voltage wire (comme des oiseaux sur des fils à haute tension). Des centaines de cuillères de variétés différentes, certaines traditionnelles en bois, réalisées par des artisans roumains, et d’autres en argent, chinées dans une brocante de Zurich, sont accrochées à des fils de fer tendus dans une sorte de grand boulier, alors que des grains de blés jonchent le sol.

L’œuvre de Mircea Cantor aborde avec poésie et tout en subtilité des sujets graves tels le contrôle, la liberté, la migration. Elle se fait représentation métonymique de la frontière et de son passage. Beaucoup de personnes quittent, volontairement ou non, leur pays à la recherche d’une vie meilleure. Ici, et contrairement à l'image des oiseaux sur un fil évoquée par le titre, Mircea Cantor rappelle que les migrants, eux, ne sont pas libres de voler à travers les frontières. "Leurs mouvements sont circonscrits, affirme l’artiste. La mondialisation s'est accompagnée d’un rétablissement systématique des frontières et d’un renforcement des limitations de visa dans de nombreux pays. Les cuillères percées suggèrent également une certaine brutalité" (Mircea Cantor).
 

Informations

Inventaire
2012.33.1
Type
Installation
Date
Non renseignée
Auteur
Mircéa Cantor