Vous êtes ici

Peripherical Communities

Une œuvre de Melik Ohanian

Peripherical Communities de Melik Ohanian. Photo : Nathalie Darbellay © Cité nationale de l'histoire de l'immigration

Peripherical Communities de Melik Ohanian. Photo : Nathalie Darbellay © Cité nationale de l'histoire de l'immigration


Collection du musée

Peripherical Communities – Dakar - 2005. Structure/écran 475 x 250 cm, vidéoprojection Dvcam sur DVD, multipiste audio 16 pistes mono, 16 casques, durée 4’ 09’’
 

Melik Ohanian est né à Lyon en 1969. Il vit et travaille à Paris


Melik Ohanian questionne le rapport au monde et explore les notions de territoire et "d’espace-temps" à travers une multiplicité de média (vidéo, photographie, installation, sculpture, texte…).
Peripherical Communities est avant tout un mode d’enregistrement particulier, un instrument précis pour capturer la réalité des communautés pratiquant le slam dans la périphérie des grandes villes du monde.
Déclinée en plusieurs versions, réalisées à Paris (2002), Séoul (2003), Amsterdam (2006), l’installation présentée à la Cité nationale de l’histoire de l’immigration a été effectuée à Dakar en 2005.

Modalité narrative, le slam, inspiré par les griots africains, apparaît aux USA dans les années 1970. Cette écriture musicale, expression des cultures urbaines nées de rencontres issues de territoires peuplés de populations migrantes, se réfère également aux rapports aux origines. Melik Ohanian va à la rencontre de poètes urbains qui nous content des histoires en slam et expriment par la musicalité même de la langue, des récits personnels et collectifs témoignant d’expériences diverses. Si tous les visiteurs voient la même image — les slameurs apparaissent par intermittence à l’écran, filmés en plan frontal — personne n’entend le même récit. Chaque déclamation sonore est diffusée dans un casque et invite à une écoute solitaire. L’artiste utilise le principe de la démultiplication tout en jouant des oppositions à l’œuvre dans toute société : résonance/contraste, fragmentation/totalité, collectif/individuel, ici/là-bas.


Œuvre présentée dans l'exposition J'ai deux amours (16 novembre 2011 - 24 juin 2011)

Haut de page