Vous êtes ici

Photographie du "voyage de retour" de Mathieu Do Duc

Photographie prise par Mathieu Do Duc lors de son voyage de retour au Vietnam en 2004 © Musée national de l'histoire et des cultures de l'immigration

Photographie prise par Mathieu Do Duc lors de son voyage de retour au Vietnam en 2004 © Musée national de l'histoire et des cultures de l'immigration


Collection du musée

Don de Mathieu Do Duc


Le parcours de Mathieu Do Duc

Mathieu Do Duc est né en 1958 à Saigon, au Viêt-nam, au sein d’une famille de notables. Son grand-père était mandarin et son oncle diplomate.

En 1965, lors de la prise de la ville par les troupes communistes, son père, militaire ayant participé à la formation du précédent gouvernement, décide d’évacuer sa famille vers la France par avion. Mais comme sa mère s’adapte mal à la vie à Marseille, elle retourne au Vietnam avec ses plus jeunes enfants pour finalement devoir émigrer aux États-Unis lors de la chute de Saïgon en 1975. Adolescent, Mathieu, resté avec son père, a pour unique préoccupation de revoir sa famille devenue américaine. Les voyages sont alors nombreux, mais jamais en direction du Viêt-nam.

Ecouter Mathieu Do Duc 

Entretien avec Mathieu Do Duc, nouvelle galerie des dons, 1min21

Ce n’est que trente-neuf ans après son exil, lorsqu’il est lui-même père de famille, que le désir d’un retour se fait ressentir. Il sait que les bribes de sa mémoire recomposent un pays rêvé et que la confrontation avec la réalité sera difficile. 

La photographie

"Retourner, c’est repartir sur les territoires lointains d’une mémoire en jachère, à contre-courant d’une terre en devenir. Je me suis dis : Mince ! Tu viens chercher tes racines et tu vois que tu n’as aucune connexion. J’ai fait beaucoup de photos pour me réapproprier mon pays, puisque ma parole était fermée, je n’avais pas le vocabulaire ; c’était ma façon de m’exprimer. Car c’est une histoire de deuil. Retourner au pays, c’est rentrer non pas chez soi, mais en soi. Retourner, c’est labourer à nouveau pour mettre en semence les graines d’un futur sans regret".

 

Photographie prise par Mathieu Do Duc lors de son voyage de retour au Vietnam en 2004 © Musée national de l'histoire et des cultures de l'immigration

Photographie prise par Mathieu Do Duc lors de son voyage de retour au Vietnam en 2004 © Musée national de l'histoire et des cultures de l'immigration

 

Haut de page