Vous êtes ici

Danbé

AYA CISSOKO & MARIE DESPLECHIN


Rubrique
Chronique livres

Une “enfance soyeuse”, sans un sou, mais où rien ne manque. On joue encore dans la rue à Ménilmontant au début des années quatre-vingt. D’origine malienne, Aya vit alors avec ses parents, ses deux frères et sa petite soeur dans 20 mètres carrés au 22, de la rue Tlemcen, à Paris. “À la manière africaine, nos parents nous ont placés sous la surveillance des adultes du quartier. Nous sommes comme des enfants de la campagne en pleine ville, des enfants d’un autre siècle, d’une France villageoise, nous profitons d’une liberté disparue. Je suis chez moi dehors.” (...)

Paris, Calmann-Lévy,183 p., 15 euros

Article issu de

Diasporas sri lankaises

Entre guerre et paix

N°1291 mai-juin 2011

Haut de page