Vous êtes ici

De Bansimba à “Monsieur Sourire”

L’itinéraire d’Alphonse-Marie Toukas


Par
Fabrice Grognet Ethnologue, chargé de mission au Musée national de l’histoire et des cultures de l’immigration, CNHI
Rubrique
Collections

Alphonse-Marie Toukas (1935-2008) fait partie des “pionniers” de la Cité nationale de l'histoire de l'immigration, comptant parmi les premières personnes à avoir accepté de présenter son parcours et ses objets personnels en vue de la constitution des galeries permanentes. Le 10 octobre 2007, jour de son anniversaire, Alphonse-Marie Toukas, déjà atteint par la maladie, ne peut être présent pour l’ouverture de la Cité. Les vitrines, où figurent notamment la photographie de sa mère et le siège de pirogue sur lequel elle cuisinait, Alphonse-Marie viendra les voir, quelques mois plus tard, en famille. Après son décès, les objets qu’il avait prêtés pour être les “témoins” de sa vie ont été proposés en dons par ses enfants. L’occasion pour la Cité de les faire entrer dans le patrimoine national, supports du récit de cet homme qui, “Congolais à vie”, n’a jamais obtenu la nationalité française.

Article issu de

Les frontières du sport

Diversité des contextes depuis l'entre-deux-guerres

N°1289 janvier-février 2011

Haut de page