Globalisation et mobilité pour études


Par
Hamidou Dia chargé de recherche à l’Institut de recherche pour le développement (IRD)
Rubrique
Article de dossier/point sur

Les mobilités pour études constituent une des modalités les moins étudiées des migrations internationales, en dépit de l’ancienneté du phénomène et de l’intérêt qu’il suscite de plus en plus auprès des spécialistes, des États et de certains organismes internationaux. Les statistiques disponibles pointent pourtant la significativité du fait : en 2009, selon l’Unesco, près de 3 millions d’étudiants sont inscrits dans des établissements d’enseignement supérieur en dehors de leur pays d’origine, le plus souvent dans les pays du Nord, notamment ceux de l’Organisation de coopération et de développement économiques(OCDE).

Article issu de