Vous êtes ici

Immigration polonaise et pratique sportive en milieu de grande industrie

Le cas du bassin de Montceau-les-Mines dans l’entre-deux-guerres


Par
Karen Bretin Maffiuletti Maître de conférences en histoire du sport, laboratoire de socio-psychologie et management du sport EA 4180, université de Bourgogne
Rubrique
Article de dossier/point sur

Ancienne ville minière, Montceau-les-Mines compte une importante communauté polonaise. À leur arrivée en masse au début des années vingt, les migrants polonais créent leurs propres associations de loisirs dans un territoire dominé par la pratique du cyclisme et de la gymnastique. Loin de témoigner d’un engouement partagé avec les Montcelliens pour le sport, la vitalité du réseau associatif polonais indique la persistance d’une frontière culturelle. À contre-pied des supposées vertus intégratrices du sport, la pratique des loisirs à Montceau les-Mines écrit l’histoire d’une non-rencontre.

Article issu de

Les frontières du sport

Diversité des contextes depuis l'entre-deux-guerres

N°1289 janvier-février 2011

Haut de page